Compétitive Pédagogique Tendances sociétales

Profiter de la crise pour devenir des universités plus inclusives

Le professeur Steven Mintz est historien à l’Université du Texas à Austin. Dans sa chronique « Higher Ed Gamma » du Inside Higher Ed, il réagit au texte des professeurs Devinney et Dowling de mai 2020 dans le Times Higher Education [inscription gratuite pour accès], dont nous avions fait état ici.

The pandemic alerted us to facts that should have been dealt with much earlier, including the number of students who face basic needs insecurity, require more financial support and would benefit from greater flexibility in delivery options and assessment modes. It has also forced our institutions to confront biases in admissions and gaps in attainment that are no longer tolerable.

En plus de la pandémie, Mintz ajoute la crise financière et les mouvements de prise en compte des inégalités raciales à la liste des bouleversements qui forcent les universités à repenser leurs modèles traditionnels. Au nombre des symptômes américains « à peine imaginables auparavant » de cette crise importante, il cite…

  • un nombre moins important d’élèves du secondaire en fin de parcours qui font des demandes d’inscription à l’université ou qui remplissent des formulaires de demande d’aide financière,
  • une perte d’environ 150 000 emplois (baisse de près de 14 %),
  • des congés imposés par les directions,
  • des prestations réduites,
  • des suppressions des augmentations de salaire des professeurs,
  • des licenciements d’auxiliaires,
  • des déclarations de situations financières difficiles (dans certains cas),
  • la suppression de la titularisation,
  • la fermeture de programmes,
  • la fusion de départements,
  • le gel des embauches,
  • la consolidation des services administratifs,
  • une réorganisation administrative et académique,
  • une réduction de la durée d’occupation des postes,
  • des incitations à la retraite,
  • l’élimination des tests d’admission,
  • l’augmentation de la notation « réussite ou échec ».
  • la refonte des politiques de titularisation et de promotion.

Selon Mintz, « [s]i nos établissements d’enseignement supérieur doivent assumer la mission qu’ils se sont donnée, à savoir être des moteurs de mobilité sociale et une force d’équité et d’inclusion, des changements fondamentaux doivent avoir lieu. » Il propose cinq chantiers auxquels il lui apparait urgent de s’attaquer.

  1. Maîtriser les coûts sans sacrifier la qualité (Controlling costs without sacrificing quality) – Raccourcir les parcours d’études et intégrer l’enseignement virtuel à l’enseignement physique (en interpellant des conférenciers en téléprésence, par exemple).
  2. Assurer l’équité et l’inclusion tout au long du parcours universitaire (Ensuring equity and inclusion across the academic journey) – « Votre établissement pourrait-il faire davantage pour recruter et admettre des personnes étudiantes issus de milieux à faibles revenus ou de groupes sous-représentés ? Vos politiques et pratiques d’inscription aux cours sont-elles discriminatoires…? »
  3. Accroître la persévérance, le dynamisme et l’achèvement des études (Increasing Student Persistence, Momentum and Completion) – « Assurez-vous que les personnes étudiantes sont activement engagées dans le processus d’apprentissage et qu’elles ressentent un fort sentiment de connexion avec leurs camarades de classe, ainsi qu’avec le corps enseignant, et qu’elles trouvent une signification personnelle dans l’expérience universitaire. » [nos emphases] Parmi ses nombreuses suggestions en ce sens, « [d]évelopper l’utilisation de pédagogies qui mettent l’accent sur l’apprentissage actif et expérientiel, ainsi que sur des stratégies d’évaluation qui impliquent de fréquentes évaluations formatives à faibles enjeux et une variété d’évaluations authentiques basées sur des projets. » [nos emphases]
  4. Rendre le processus de transfert plus transparent (Making the Transfer Process More Seamless) – La question de la reconnaissance des acquis est universelle, mais Mintz s’intéresse particulièrement aux problématiques américaines. Une recommandation nous semble pourtant transversale: « Pour mieux soutenir les étudiants en transfert, offrez-leur des sessions d’accueil et d’orientation solides; mettez en place des services spéciaux de conseil et de soutien à leur intention; et assurez-vous que les étudiants en transfert ne soient pas désavantagés lorsqu’ils reçoivent une aide financière, y compris une aide au mérite, ou lorsqu’ils s’inscrivent à des programmes de spécialisation ou de recherche. »
  5. Mieux préparer les étudiants à l’entrée sur le marché du travail (Better preparing students for entry into the job market) – Plusieurs suggestions de mesures très concrètes…
    • « Intégrer la préparation à la carrière dans l’ensemble de l’expérience du premier cycle universitaire.
    • Ouvrir des fenêtres sur les options de spécialisation et de carrière dès la première année.
    • Fournir aux étudiants des informations sur les tendances du marché du travail.
    • Proposer des ateliers de préparation aux compétences et à la carrière et envisager de reconnaître la participation à ces programmes sur les relevés de notes des étudiants.
    • Étendre les programmes de certificat axés sur la carrière. »

Pourtant, il croit à une préparation plus « large » au monde du travail…

Higher education, at its best, is much more than mere vocational or technical training. It offers transformative and developmental experiences across multiple dimensions, including the aesthetic, the cultural and humanistic, the ethical, and the interpersonal. […] …[I]t must also emphasizes the importance of mentoring and social interaction, and it must include participation in well-designed learning experiences, exposure to a variety of high-impact educational practices and participatory forms of pedagogy that treat students as partners and creators of knowledge.

Merci à ma collègue Sonia Morin qui m’a signalé cet article d’opinion.

[Textes en anglais traduits avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)]

Source: Mintz, Steven, « The Crisis Higher Education Needs », Inside Higher Ed, 17 décembre 2020

Situations conflictuelles au sein de projets de conception en formation à distance
Des exemples vidéo de stratégies d'enseignement à McGill

À propos de l'auteur

Jean-Sébastien Dubé

Jean-Sébastien Dubé

Laisser un commentaire

sit amet, commodo adipiscing leo felis