Résultats d’un sondage sur la classe inversée

Ma collègue Nathalie Lefebvre m’a fait suivre l’article : «Flipped classroom survey highlights benefits and challenges», qui résume les résultats d’une enquête menée par College Focus auprès de plus de 1000 personnes .

Cette enquête par sondage révèle que :

  • l’expérience de «classe inversée» est positive pour une majorité de professeurs (79%) et d’étudiants (65%);
  • 70% des enseignants ayant expérimenté l’approche souhaitent récidiver, contre seulement 5% qui ne le souhaitent pas;
  • près de 75% des répondants constatent une augmentation de l’engagement étudiant;
  • plus de la moitié des répondants (56%) constatent des preuves d’amélioration des apprentissages;
  • les étudiants trouvent qu’ils collaborent plus (80%) et posent davantage de questions en «classe inversée» (76%).

Bien que ces éléments témoignent des effets positifs de la «classe inversée», l’enquête précise que :

  • le temps à consacrer à la transformation d’un cours est vu par une majorité de professeurs (70%) comme l’un des plus importants défis à relever;
  • une majorité de répondants voit comme un frein le peu de soutien et de reconnaissance accordé à ce genre de transformation;
  • 40% des répondants craignent de la résistance chez les étudiants;
  • parmi les répondants qui disent n’être pas intéressés par l’approche, 39% avouent que c’est parce qu’ils en savent très peu sur la classe inversée tandis que 27% croient qu’il s’agit là d’un phénomène de mode.

Ces derniers aspects sont autant de pistes à considérer lorsque vient le temps pour un professeur d’inverser son cours ou même pour une institution de se doter des meilleurs leviers afin de stimuler l’innovation pédagogique.

Source : Bart, Mary, «Flipped classroom survey highlights benefits and challenges», Faculty Focus, 24 août 2015.

Apprendre par soi-même à produire des vidéos de formation
Enseigner à la génération Z

Exprimez-vous !

*