Boom des « Edtechs » aux États-Unis?

Ma collègue Sonia Morin me fait suivre un article français qui fait état de la vitalité du secteur des technologies éducatives aux États-Unis.  On y apprend:

  • « En 2015, il se crée des accélérateurs de start-up EdTech presque tous les mois aux États-Unis. »
  • « On compte aujourd’hui près de 8.000 start-up dans le secteur de l’éducation et une dizaine d’accélérateurs dédiés. »
  • 2009: 385 000 000$ d’investissements; 2013: 841 500 000$ d’investissements;  2014: investissements de 1,87 milliard $.
  • « La plupart de ces accélérateurs sont financés par des investisseurs, des fonds de capital-risque ou des structure d’hébergement de start-up, voire des entreprises (AT&T, Intel, ou celui de Kaplan, qui a fermé cette année). Des acteurs qui espèrent découvrir le Lynda, Blackboard ou le Udacity des prochaines années. »
  • Dans un tel accélérateur, contre 5 à 6 % de leurs profits, les entreprises en démarrage bénéficient de capital (entre 20 000 et 100 000 $), de locaux, de mentorat, de réseautage, de visibilité, d’une caution morale (similaire à une diplomation), etc.
  • Ils doivent aussi être formés parce que le domaine est difficile à percer et les entrepreneurs sont d’un type particulier…

“…Le profil des entrepreneurs est différent des autres secteurs. On en voit beaucoup qui sont avant tout passionnés par l’éducation, et ensuite par l’idée d’en faire un business. Beaucoup ne sont pas très calés en entrepreneuriat, ont besoin d’aide, de coaching. Aussi, le marché des technologies de l’éducation est jeune, évolue vite, et il est plus complexe à pénétrer que certains autres marchés”, analyse Betsy Corcoran, fondatrice du magazineEdSurge, et conseillère au sein de l’accélérateur de start-up EdTech d’AT&T.

« Le secteur des EdTech nécessite, encore plus que d’autres, d’être en contact avec les bonnes personnes, ou d’être au courant des cycles d’achats dans les établissements”, poursuit Nancy Lue, directrice de l’accélérateur EdTech de GSV. » [emphase dans le texte original, Gourdon, 2015]

  • Le magazine L’étudiant (intégré à Educpros.fr) organise pour une cinquième année un voyage d’études sur la côte Ouest américaine – en partenariat notamment avec la conférence de présidents d’universités de France.  Du 1er au 6 novembre 2015, la « Learning Expedition EducPros » s’arrêtera dans l’incubateur GSV Labs à Redwood City en Californie. La délégation s’arrêtera également à Stanford, Berkeley, Udacity, Coursera… dans le but de « nouer de nouveaux partenariats et de faire émerger de nouvelles perspectives de développement ».
    • « …[C]e voyage est également un moyen de comprendre l’enjeu des relations universités/écoles/alumni/entreprises pour maximiser l’innovation, mais aussi de saisir les opportunités qu’offrent les nouvelles technologies. »

Sources:

Événements Educpros, LEARNING EXPEDITION SAN FRANCISCO/SILICON VALLEY 2015 #LEXSF
Gourdon, Jessica, « Accélérateurs EdTech : l’Amérique s’emballe« , Educpros.fr, 

 

Enseigner au temps de Google: discourir devant des fantômes?
Développement pédagogique et professeurs : conditions de succès

Exprimez-vous !

*