Les risques à ne pas distinguer FAD, MOOC, REL, formation en ligne ou hybride

Un billet très intéressant de Tony Bates, suggéré par Francheska.  Dans « Is There a Future for Distance Education? », Bates s’inquiète de l’agglomération qui est souvent faite entre formation à distance (FAD), cours libres et ouverts de masse (MOOC), ressources d’enseignement libres (REL), ainsi que formation en ligne et hybride.  L’engouement pour ces nouvelles formules et la difficulté à les distinguer de la FAD traditionnelle conduit les directions d’établissement à faire des choix parfois hasardeux pour le développement de la FAD dans leurs institutions.

Démontrant que la FAD papier et radio ou télédiffusée est toujours extrêmement pertinente (notamment dans les pays en voie de développement où l’UNESCO estime que 21 million de personnes suivent des cours de niveau universitaire), Bates rappelle que différentes formules s’adressent à différentes clientèles et supposent des conceptions pédagogiques distinctes.

  • Pour lui, les MOOC sont peu intéressants dans les pays en voie de développement, compte tenu de la bande passante requise pour visionner les vidéos.  De même, les MOOC ont peu de chance de rejoindre les gens qui retournent aux études, puisque ceux-ci ont besoin de beaucoup d’accompagnement, surtout en début de processus.
  • La formation en ligne basée sur des environnements numériques d’apprentissage (ENA) est déjà moins gourmande en bande passante.
  • Les REL peuvent démocratiser l’enseignement en donnant accès à des contenus de grande qualité aux apprenants libres, mais n’auront que peu d’attrait pour qui veut obtenir des certifications.
  • La formation hybride est intéressante pour une clientèle jeune qui assiste à une partie de ses cours sur les campus, mais désire davantage de flexibilité.

« …It may sound pedantic, but online, open and distance are not the same things, though they often overlap. They reflect somewhat different values and priorities, and there is a danger that if they are not clearly differentiated, specific student groups will suffer. […] I fear that the hype and hysteria around MOOCs, OERs, and online learning are more likely to overwhelm those who try to focus on student needs, rather than the technology. »

À terme, l’enjeu est de savoir comment seront organisées les ressources consacrées à la formation à distance dans les différentes institutions.  Doivent-elles être centralisées dans un service existant ou nouveau?  Doivent-elles être rapatriées dans les Départements?  Bates donne l’exemple de la University of British Colombia où le développement de la FAD, anciennement rattachée à la formation continue, a été fermé pour être redonnée aux Départements académiques.  Trois ans plus tard, les Départements réalisent qui ne sont pas en mesure de gérer l’afflux d’étudiants en ligne.  La FAD a donc été retournée au central, cette fois au Centre for Teaching, Learning and Technology.  Le hic: un comité avait recommandé ce dernier rattachement avant le début du processus…

Bates ne privilégie pas une option plus que l’autre, mais estime qu’il est important que les spécialistes de la FAD soient en mesure de travailler de près avec les enseignants, dans une unité qui ne soit pas fragilisée.  Sans quoi, cette dernière ferme et on en perd l’expertise.  Il estime que le développement de la formation hybride va permettre aux enseignants de s’habituer peu à peu aux différences inhérentes à la FAD.  En réponse au commentaire d’un lecteur, il convient que le moment où la centralisation ou la décentralisation des ressources a lieu s’avère crucial.  Trop tôt, les Départements ne savent que faire des spécialistes et les étudiants distants en souffrent, trop tard le lien se fait plus difficilement…

« In the end, instructional design and learner support staff need to be as close to the faculty as possible. The actual organizational location is less important than the willingness of faculty to work with such staff, and there is a variety of ways to bring about this closeness, besides physically locating them together. »  (Bates, 25 octobre 2013)

Source: Bates, Tony, « Is There a Future for Distance Education? », Online Learning and Distance Education Resources, 23 octobre 2013.

Sélections de conférences TED sur l'innovation et la pédagogie
Gérer son temps dans le contexte de la FAD

Exprimez-vous !

*