Pédagogique

Donnez l’exemple : utilisez l’approche inductive

On utilise fréquemment l’exemple pour donner une meilleure compréhension de ce que l’on tente d’expliquer à notre auditoire. C’est certainement l’une des stratégies pédagogiques les plus naturelles à laquelle nous faisons régulièrement appel.

Lorsqu’on enseigne, l’exemple constitue un objet de compréhension pour générer des interactions ou des questionnements chez nos personnes étudiantes. Il devient alors le prolongement de nos explications. Une sorte d’image que l’on tente de faire apparaître dans les esprits. Bref, on présente la théorie, puis on donne des exemples pour faciliter la compréhension de la théorie. Ce qu’on appelle l’approche déductive. Les personnes enseignantes adoptent souvent cette approche dans leurs exposés magistraux.

Mais on peut aussi proposer à nos étudiantes et étudiants des situations ou des exemples concrets avant de leur présenter la théorie. On utilise alors une approche inductive. Cette approche pédagogique plonge d’emblée les personnes étudiantes au cœur du sujet afin qu’elles dégagent elles-mêmes la théorie sous-jacente.

La professeure Annie Prud’homme-Généreux, directrice du Continuing Studies at Capilano University, nous rappelle qu’il est souvent profitable de laisser les exemples faire émerger la théorie dans les esprits des personnes apprenantes.

The understanding that arises from this approach is richer and deeper. The concepts are retained longer, and it seems to help learners with transferability—that pesky challenge of education where most learners have difficulty applying a concept to a new context, setting, or example from the context in which they originally learned it.

A. Prud’homme-Généreux

Les deux approches ont toutes les deux raison d’être et peuvent facilement se succéder dans une même séance de formation. Cependant, l’approche inductive demeure, selon la professeure Prud’homme-Généreux, sous-utilisée dans les institutions post-secondaires. Elle nous relate comment elle place ses personnes étudiantes devant divers exemples d’objets et d’organismes qu’elle leur demande de classer selon que ce sont des exemples d’organisnes vivants ou non. Pour y parvenir ils devront discuter des caractéristiques de ce qu’est un organisme vivant. Et, par ricochet, en venir à se demander “qu’est ce que la vie?” Elle constate, lors de son retour en plénière, que leurs discussions et hypothèses les placent aux commandes de leur apprentissage.

Voici ce que la professeure Prud’homme-Généreux nous recommande de prévoir si on songe à employer l’approche inductive avec nos personnes étudiantes.

  1. Prévoir plusieurs exemples
    N’hésitez pas à sélectionner quelques bons exemples à partir desquels vos personnes étudiantes pourront entamer leur réflexion. Elles pourront ainsi plus facilement dégager certaines composantes, certains points communs,…
  2. Varier les contextes
    Si le sujet le permet, présentez des exemples dans des contextes variés afin que les étudiantes et étudiants puissent se concentrer sur les fondements en jeu et non sur des éléments de contexte secondaires.
  3. Préconiser la variété
    Lorsque possible, présentez des exemples de qualité variées. Dénotant ainsi que certains exemples comportent de meilleures composantes que d’autres. Cette manière de faire ouvre la porte à faire émerger la description d’une ou de plusieurs catégories d’exemples.
  4. Fournir des directives claires
    Il va sans dire que la préparation d’une activité en mode déductif doit être bien préparée avec des directives claires. Précisez d’entrées de jeu ce que vous attendez de vos personnes étudiantes et planifiez quelques questions pour animer le retour en plénière.

Apprendre par soi-même constitue sans doute une excellente façon de construire son savoir. Par contre, l’investissement de temps qu’il exige peut souvent gruger une part importante de celui alloué à l’enseignement. Peut-être vaudrait-il mieux y recourir sur une partie d’une séance et non sur l’ensemble d’un cours. De cette manière vous pourrez aussi apprendre par l’exemple!

Prud’homme-Généreux, A. Learning through Examples: Inductive Learning, Faculty Focus, 9 mai 2022.

La motivation par les TIC
Moteur à deux temps

À propos de l'auteur

Daniel Genest

Daniel a longtemps été occupé à analyser et concevoir des formations tous azimuts. Il essaie aujourd'hui de faire connaître ses découvertes pédagogiques aux personnes formatrices à la recherche de solutions concrètes.

Laisser un commentaire