Formation continue

Rareté de la main-d’œuvre et manque de temps constituent les deux principaux obstacles qui freinent la bonification de la formation des employées

Selon une recherche de la professeure en sciences de la gestion de l’Université du Québec, Andrée-Anne Deschênes, 40 % des PME interpellées ont indiqué avoir « très rarement » participé à de la formation externe dans la dernière année. Seulement le quart (25%) ont affirmé avoir participé « souvent » ou « très souvent » à de la formation externe.

La recherche auprès de plus de 400 PME de la région de la Chaudière-Appalaches à l’automne 2019, démontre que les entreprises de 100 employées et employés et plus investissent davantage dans la formation de leur personnel. Pas de surprise! Parmi les personnes ayant accès à la formation externe, ce sont surtout celles issues du personnel professionnel, du personnel de supervision et les cadres supérieurs. Quant aux secteurs des entreprises qui bénéficient de ce type de formation, on cite les services scientifiques, techniques et professionnels, de la fabrication et des services d’enseignement.

L’étude a démontré que les entreprises ont conscience des avantages de la formation continue, mais la difficulté à libérer le personnel de leur poste de travail, le manque de temps et la rareté de la main-d’œuvre sont des obstacles.

« La formation et le développement des compétences est une avenue à prioriser pour contrer la rareté de la main-d’œuvre : développer les compétences à l’interne est une façon de fidéliser ses employés et de nouvelles compétences peuvent entraîner des innovations qui vont permettre aux PME d’atteindre leurs objectifs stratégiques et opérationnels en dépit d’effectifs réduits en raison de la rareté de la main-d’œuvre », observe la professeure Deschênes.

Source : La rareté de la main-d’œuvre freine les PME dans le développement des compétences de leurs employés, Service des communications, UQAR, 11 mars 2020

La gestion des RH à l’ère de la pandémie
Collaborer en réalité augmentée avec Teams

À propos de l'auteur

Véronique Tremblay

Véronique Tremblay

Conseillère en communication pour le Centre universitaire de formation continue de l'Université de Sherbrooke. À l'écoute de l'évolution du marché, Véronique s’intéresse aux pratiques innovantes en formation continue.

Laisser un commentaire