Quelques articles et un infographique pour savoir d’où vient le design thinking

En préparation pour une présentation lors du prochain Colloque de l’AQPC, je me suis plongé dans l’histoire de l’évolution de la réflexion sur le design, des années 1960 jusqu’à l’engouement récent pour le design thinking depuis les années 2000.

C’est une histoire très intéressante, marquée par la tension entre une volonté de faire du design une véritable science basée sur des méthodes quantitatives, voire des mesures précises, et celle de conserver une place à l’intuition ainsi qu’à une certaine dimension humaine.  Dès les années soixante, il y avait de grandes divergences idéologiques entre la « design science » du Contemporary Engineering Laboratory du MIT dirigé par Buckminister Fuller et l’idée du design coopératif  désormais appelé « approche scandinave » – de projets comme Demos ou Utopia.  D’un côté, on se limite à la conception industrielle d’objets; de l’autre, on pense déjà à développer des méthodes de travail pour faciliter la vie des employés.

Plusieurs autres courants (métadesign, design participatif, etc.), plusieurs disciplines (ingénierie, ethnologie, architecture, psychologie, informatique, gestion, etc.) plusieurs auteurs (Simon, Papanek, Schön, Buchanan, Brown, etc.) et plusieurs événements marqueront l’évolution du design à travers toutes ces années.  À ce sujet, il vaut la peine de consulter cet infographique impressionnant développé par Jo Szczepanska de l’Université Monash:  ADA1111 – Design Thinking Timeline

C’est intéressant parce qu’en effectuant la synthèse de toutes ces influences, le design thinking contemporain en est d’autant plus transdisciplinaire.  Il permet vraiment au designer (ou à celui qui s’en inspire) d’être un médiateur à la croisée de la technique, des besoins humains et d’une certaine esthétique.

It is interesting to note that the shifts in design theory and practice that have occured since the methods movement in the 1960s have mirrored one another. Design-as-science trend of the 60s and 70s sit opposite and reflect the methodical inquiry into process methods of the 1990s. Similarly, cognitive reflections in design theory during the 1980s reflect (and sit opposite) the mindset movement we are moving through now. Though this may not have been the best way to depict the timeline of design theory and thinking (infodesign nerds get off my back), I chose a circle to deliberately highlight these reflections and the very fact that we have almost come full circle. If this pattern is correct, we should find ourselves moving back into a scientification (did i make that word up?) of design, and it seems to me that we are already beginning to shift into it; as developments in neuroscience turn attention to design thinking for study. (Di Russo, juin 2018)

Si le monde de l’enseignement supérieur veut désormais s’appuyer sur la pensée design et/ou l’enseigner, elle doit tenir compte de cette histoire riche et complexe, me semble-t-il.

Sources:

Di Russo, Stefanie, « A BRIEF HISTORY OF DESIGN THINKING: THE THEORY [P1] », I Think, I Design, 18 janvier 2012

Di Russo, Stefanie, « A BRIEF HISTORY OF DESIGN THINKING: THE THEORY [P2] », I Think, I Design,  31 mars 2012

Di Russo, Stefanie, « A Brief History Of Design Thinking: How Design Thinking Came To ‘Be’ », 8 juin 2012

Szczepanska, Jo, « Design thinking origin story plus some of the people who made it all happen », Medium, 3 janvier 2017

Szczepanska, Jo, Design thinking timeline, Monash Faculty of Art, Design and Architecture, cours ADA1111 – Design thinking [document PDF]

Création du Centre Lemaire voué à la diffusion des pratiques de gestion responsable
Nouvelle étude sur la classe inversée: au-delà de la performance

Exprimez-vous !

*