Montrer plutôt que décrire : le secret d’une bonne communication

L’auteure et consultante experte en conception pédagogique Patti Shank, Ph. D. a produit un article synthèse sur diverses techniques visant à produire des représentations graphiques pour l’information complexe. Ces techniques rendent souvent l’information plus digeste que ne le ferait du texte sans images, et elles ont un effet positif sur l’apprentissage, tout en suscitant d’emblée plus d’intérêt.

Les conseils et exemples donnés dans l’article sont concrets, tout en étant fondés sur des bases théoriques et des données probantes pertinentes. Ils permettent à un enseignant ou à un concepteur pédagogique qui n’ont pas nécessairement d’expérience en design graphique de commencer à le faire dans un but pédagogique.

Personnellement, je trouve que certain de ses choix graphiques ne sont pas optimaux (ex. Edward Tufte serait choqué de se voir cité dans un article où l’on utilise des graphiques amusants, mais imprécis comme celui donné en exemple pour les effets des intérêts composés sur l’épargne), mais passer du texte au graphique est un un gain net qu’il faut encourager même si le graphique laisse place à une certaine amélioration.

Source : Patti Shank (2011) « Make the Complex Understandable: Show, Don’t Tell » Learning Solutions Magazine. 14 février 2011. Accessible à l’adresse : http://www.learningsolutionsmag.com/articles/630/make-the-complex-understandable-show-dont-tell/pageall.

Au tour de l’Université de Queensland (AU) d’enrichir ses Ph.D.
Appliquer le « principe de progrès » pour susciter la persévérance aux études supérieures et en FAD

Exprimez-vous !

*