Après les bibliographies commentées, les tables des matières commentées

Jason Fried, co-fondateur de la firme de design et d’applications web 37signals, publie une photo de la table des matières du dernier livre de Seth Godin (un auteur superstar qui a notamment inventé l’expression  »marketing viral » et dont j’ai glissé un mot récemment dans un autre billet). Cette table des matières a une particularité très intéressante : Godin y a rédigé un petit paragraphe synthèse pour chaque chapitre. Voilà une excellente idée pour nous donner envie de lire, ou à tout le moins pour bien évaluer rapidement si le livre nous intéresse et, si oui, quelles parties du livre? Une bonne idée à transposer dans les recueils de notes que les étudiants doivent acheter pour certains cours. Si le professeur met en contexte chacun des textes qu’il a choisi pour son recueil, on peut prévoir des retombées positives. Pourquoi ce texte? Quel est l’essentiel de son message? En quoi est-il pertinent pour le cours? Quel est le passage favori du professeur? Etc.

En contextualisant davantage les textes, le professeur leur donne de la valeur tant par la démarche même de prendre le temps de les commenter, que par le contenu des commentaires qu’il émet. La perception de la valeur étant un facteur de motivation scolaire, on peut espérer un intérêt plus élevé pour la lecture du recueil.

Par ailleurs, cela offre à l’étudiant une fenêtre ouverte sur la réflexion du professeur dans la conception du cours. La métacognition du professeur peut alors devenir un modèle métacognitif pour l’étudiant.

Pendant qu’on y est, pourquoi ne pas inviter l’étudiant à rédiger son propre commentaire suite à la lecture? C’est d’autant plus intéressant si son point de vue diffère de celui du professeur. Ce peut devenir le point de départ d’un échange en classe ou dans un forum de discussion.

Mahara : survol d'une plateforme de portfolios électroniques en ligne
Sept choses que vous devriez savoir sur les canaux d'appui (Twitter)

Exprimez-vous !

*