Professeur centré sur l’enseignement : une classe d’emploi qui fait son chemin…

Où réside la différence entre un professeur chercheur et un professeur enseignant?   Les deux enseignent dans leur discipline.  Les deux font de la recherche et contribuent à l’avancement des connaissances : le premier dans sa discipline; le second dans la pédagogie de l’enseignement supérieur de sa discipline, le SoTL (Scholarship of Teaching & Learning).

Ça, c’est ce qui est souhaité, annoncé.

Dans la réalité, ce n’est pas aussi simple.  À preuve, le premier paragraphe de l’article de Suzanne Bowness (l’emphase est de nous).

Toujours susceptible d’engendrer la controverse, l’expression « professeur enseignant » désigne un professeur dont la tâche première est d’enseigner et dont les activités de recherche sont sporadiques ou même inexistantes. De nombreux professeurs enseignants affirment que ce type d’affectation leur convient. Nous vous présentons cinq d’entre eux, qui expliquent comment ils en sont venus à bien s’accommoder de leur situation

On peut lire par la suite le témoignage de 5 professeurs enseignants.

  • Fiona Rawle (Université de Toronto) : « En tant que professeure enseignante, je me sens respectée, et soutenue dans mes recherches axées sur l’enseignement scientifique ».
  • Simon Bates (UBC) occupe un poste est similaire à celui d’un professeur titulaire s’adonnant à des activités de recherche et d’enseignement, mais l’avancement repose uniquement sur un leadership exceptionnel en matière d’enseignement et de pédagogie. Bates est conseiller principal en matière d’enseignement et d’apprentissage auprès du « provosts » et directeur des études au Centre for Teaching, Learning and Technology.
  • Jennifer Stamp (Université Dalhousie) porte le titre de « Teaching Fellow », le plus haut poste d’enseignement de l’Université. [L]a plus importante étape de la carrière de cette professeure formée à Cambridge a peut-être été celle où elle a commencé à prendre conscience de sa réussite. […]  « J’ai simplement décidé que j’aimais ce que je faisais. »
  • Sheila Sammon (Université McMaster) a été promue professeure agrégée lors de la création du titre de professeur enseignant à l’Université McMaster, en 2007. Elle a vu son poste converti en celui de professeure enseignante et a obtenu la permanence. Une seule autre personne a eu droit à ce privilège. MmeSammon est heureuse que son département ait considéré son intérêt pour l’enseignement comme un atout : « L’administration a toujours estimé qu’une personne spécialisée en enseignement pouvait contribuer autant au département qu’à l’apprentissage des étudiants »
  • Stefan Rodde (Université York) assure que son nouveau statut lui procure le sentiment de faire davantage partie de son département, en lui permettant de participer aux réunions du corps professoral et à la planification des politiques.

En 2011, un rapport ontarien sur la question des postes de professeurs centrés sur l’enseignement faisait 8 recommandations :

  1. tenir compte du contexte de chaque établissement universitaire;
  2. commencer avec un petit nombre et progressivement augmenter;
  3. valoriser l’éducation au sein de l’établissement;
  4. valoriser la tâche et le rôle d’un professeur centré sur l’enseignement;
  5. éduquer les administrateurs sur cette nouvelle fonction;
  6. soutenir et encourager le développement de la pédagogie universitaire (SoTL);
  7. évaluer l’enseignement dans une nouvelle approche et mettre l’accent sur l’amélioration continue;
  8. clarifier les attentes de l’institution en matière de recherche.

En Australie, l’Université Queensland a fait l’expérience dès 2007 de la création d’une classe professeur centré sur l’enseignement avec obligation de faire de la recherche en pédagogie.  En 2010, elle publiait un rapport sur les deux premières années d’expérience de la mise en place de la fonction professorale centrée sur l’enseignement. (rapporté dans L’éveilleur).

Aujourd’hui, l’Université de Queensland est dotée d’une politique (Criteria for Academic Performance) dans laquelle on fait présente les critères selon les trois catégories de postes de professeurs

  1. centrée sur l’enseignement, avec obligation de faire de la recherche en pédagogie universitaire ;
  2. centrée sur la recherche, avec obligation de diriger des étudiants en recherche ;
  3. combinant l’enseignement et la recherche (le modèle habituel).

L’article 6.2 de cette politique décrit les 5 niveaux de la classe de professeurs centrés sur l’enseignement.

prof-enseignement

Chaque niveau comprend une série de distinctions quant à l’enseignement, la pédagogie universitaire et le service à la collectivité.  Très instructif pour qui s’intéresse à cette question délicate.

Source: Bowness, Suzanne.  Cinq professeur enseignants racontent leur histoireAffaires universitaires.  9 mars 2016

« On est dans un monde numérique dans lequel il n’y a plus de hiérarchie » - François Taddéi
Édu-Fiction 2030: Comment apprendrons-nous dans 15 ans?

Exprimez-vous !

*