Point chaud / en émergence Technologique

Comment protéger la vie privée et les informations des étudiants: quelques conseils pratiques

Par

Je découvre le service Cengage, compagnie basée à Toronto qui se spécialise dans les solutions numériques en éducation dans une perspective d’accessibilité. Une section du site intitulée Today’s Learner propose de courts articles ciblés d’intérêt pour les personnes enseignantes voulant s’informer à propos de différentes problématiques d’actualité en lien avec leur pratique, incluant l’équité, la diversité et l’inclusion (EDI), l’engagement étudiant, des stratégies pour rendre les formations plus flexibles pour les personnes étudiantes, etc.

Un article portant sur le sujet en titre a attiré mon attention. Sandy Keeter, professeure au Département des technologies de l’information du Seminole State College en Floride, s’intéresse à comment outiller les personnes qui utilisent les technologies dans les universités pour qu’elles puissent se protéger convenablement. Elle propose une série d’astuces et de conseils pour assurer la sécurité des appareils et des informations qui y sont stockées.

Pour les enseignantes et enseignants

- Examinez les politiques de confidentialité des données des outils ou des applications que vous utilisez pour vous assurer qu'ils répondent à vos besoins et qu'ils ont l'approbation et le soutien de l'université.
- Cryptez les informations sensibles contenues dans un courriel ou une boîte vocale, car il est impossible de contrôler qui peut y avoir accès.
- Stockez les données en toute sécurité pendant le temps nécessaire à l'exécution de votre travail.
- Supprimez régulièrement le contenu de votre dossier "Téléchargements" et ne laissez pas traîner les données des étudiants sur vos appareils.
- Ne donnez pas accès aux dossiers des étudiants et n'en discutez pas publiquement avec d'autres personnes à moins que celles-ci aient un réel besoin d'être au courant.
- Lors d'une formation, utilisez des données d'étudiants fictives ou de démonstration pour créer des documents et/ou des présentations. Si des données réelles sont essentielles, il suffit de masquer les informations sensibles.
- Protégez par mot de passe les ordinateurs et les sites d'apprentissage. Verrouillez ou déconnectez-les lorsqu'ils ne sont pas utilisés.
- Informez les étudiants à propos des pratiques sûres en matière d'utilisation de la technologie et des communication sur le web.

Lors de l’utilisation d’outils de webconférence

- Incluez dans le syllabus un texte sur l'objectif des enregistrements et la protection des informations des étudiants afin que ces derniers sachent à l'avance que vous allez enregistrer les réunions de classe.
- Ne partagez pas les enregistrements contenant des informations sur les étudiants avec des personnes qui ne sont pas inscrites à votre cours.
- Pensez à enregistrer un cours asynchrone pour le partager avec toutes les sections de la classe.
- Si vous prévoyez partager un enregistrement en dehors de votre cours, assurez-vous que la vidéo des étudiants ne soit pas visible, que leurs microphones soient coupés et que le clavardage soit masqué lorsque c'est possible.
- Permettez aux étudiants d'éteindre leur caméra et leur microphone et de participer via le clavardage s'ils le préfèrent.
- Bien que vous ne puissiez pas empêcher les étudiants d'utiliser une technologie locale ou personnelle pour enregistrer une réunion, vous pouvez désactiver les paramètres d'enregistrement dans la plateforme si nécessaire.
- Protégez l'accès aux réunions et faites attention aux partages d'écran et aux intrusions inappropriées.

Pour les responsables des services de TIs

- Surveillez l'activité des réseaux de vos collèges.
- Formez les employés et fournissez un soutien.
- Réduisez la quantité d'informations collectées.
- Purgez les informations inutiles sur les étudiants.
- Fournissez le niveau d'accès minimal nécessaire.
- Cryptez/protégez les données électroniques et papier.
- Publiez les politiques, procédures et protocoles de notification.

Pour les étudiantes et étudiants :

- Maintenez les appareils mobiles et les applications à jour.
- Ne cliquez pas sur des liens aléatoires et ne visitez pas de sites Web inconnus.
- Supprimez ou signalez les courriels suspects afin d'éviter de donner accès à des comptes.
- Mettez à jour et sécurisez tous les appareils domestiques connectés à l'internet.
- Utilisez des mots de passe forts, une authentification à deux facteurs et confirmez les paramètres de confidentialité.
- Utilisez les médias sociaux en toute sécurité; veillez à ne pas publier d'informations personnelles ou sensibles.
- Évitez les réseaux Wi-Fi gratuits pour ne pas compromettre les informations sensibles.
- Sécurisez les réseaux Wi-Fi domestiques et les appareils numériques en changeant le mot de passe d'usine.
- Optimisez le système d'exploitation, le navigateur et les logiciels de sécurité en installant les mises à jour recommandées.

Rappelons que le mois d’octobre dernier était le mois de la sensibilisation à la cybersécurité au Canada. Dans un contexte où nous dépendons tous des technologies pour enseigner et apprendre en ligne, il est plus que jamais nécessaire pour les personnes enseignantes et étudiantes de se préoccuper de la santé de leurs appareils ainsi que de leurs données.

Source: Keeter, Sandy. Understanding student privacy and protecting their information. Cengage, [sans date], article consulté le 11 novembre 2021.

Réactions au rapport Bastarache (U. Ottawa)
Les engagements climatiques des universités et la justice climatique
+ posts

À propos de l'auteur

Laisser un commentaire