Pédagogique Point chaud / en émergence Technologique

Les possibilités et enjeux de l’intelligence artificielle en éducation au Québec

Le Conseil supérieur de l’éducation a fait paraitre récemment un rapport en lien avec le sujet en titre. Le document résume les grandes lignes des éléments de recherche recensés en soutien au rapport intitulé Éduquer au numérique produit par le Comité du rapport sur l’état et les besoins de l’éducation (CREBE), paru au printemps dernier.

En voici la table des matières :

Avis aux lectrices et aux lecteurs
Introduction
1. Éléments de définition
2. Enjeux sociaux et éthiques
2.1 Des lignes directrices pour une IA responsable et digne de confiance
2.2 Un marché du travail transformé
3. Possibilités et défis pour l’éducation
3.1 Des exemples d’application de l’IA en éducation
3.2 Des compétences à développer
3.3 Des enjeux qui concernent l’éducation
3.3.1 Enjeux liés aux algorithmes
3.3.2 Enjeux liés aux données massives
3.3.3 Vers une écologie de l’attention
4. Le futur de l’intelligence artificielle en éducation
Conclusion
Bibliographie

Parmi les exemples d’applications citées dans le document, on retrouve les systèmes d’IA adaptatifs et évolutifs, qui seront en mesure de traiter des données pour mieux éclairer les décisions et améliorer l’offre de formation mais qui entraînent leur lot d’enjeux éthiques, notamment en lien avec l’utilisation des données ainsi que les biais introduits dans des systèmes automatisés par l’usage d’algorithmes.

Les auteurs soulignent l’importance de préparer les jeunes et surtout de préparer les éducateurs, qui devront développer leurs compétences afin d’intégrer l’IA à leur pratique comme le soulignait l’OCDE en 2018 (cité dans un rapport du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur):

Il est attendu de l’intelligence artificielle, comme il en est pour les TIC en général, qu’elle augmentera la nécessité de développer de nouvelles compétences, particulièrement dans trois domaines :

– Des compétences spécialisées à la programmation et au développement de l’IA;
– Des compétences générales permettant de tirer profit de l’IA;
– Des compétences complémentaires permettant la pensée critique, la créativité, l’innovation et l’entrepreneuriat ainsi que le développement de compétences dites humaines comme l’empathie (soft skills).

Ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur (2018). L’essor de l’intelligence artificielle et ses effets en éducation, Document inédit, Québec, Le Ministère, Direction de la veille stratégique et organisationnelle, 16 p.

En conclusion du rapport, les auteurs rappellent que si les enseignantes et enseignants ne risquent pas d’être remplacés par l’IA, ils verront certainement leur profession progressivement se transformer.

Merci à mon collègue Jean-Sébastien pour la référence au rapport.

À lire!

Source: L’intelligence artificielle en éducation : un aperçu des possibilités et des enjeux. Document préparatoire pour le Rapport sur l’état des besoins de l’éducation 2018-2020, Conseil supérieur de l’éducation, novembre 2020.

Un climat d’évaluation des apprentissages toxique pour tout le monde
Enseigner en comodalité : un défi de flexibilité!

À propos de l'auteur

Marc Couture

Marc Couture

Laisser un commentaire

ut vel, porta. odio facilisis fringilla massa risus. elementum accumsan elit. quis,