Évaluer les apprentissages à l’aide d’Office 365

Article suggéré par Hubert Lalande via Twitter.  Je prends connaissance des résultats d’une expérience menée par l’enseignant en philosophie François Jourde avec les outils de la suite Office 365 (version éducation) pour encadrer les travaux de ses étudiants (niveau lycée).  L’objectif était de voir quels outils lui permettrait de faire le suivi des exercices complétés par ses étudiants dans un contexte d’évaluation formative au secondaire.  Voici, en résumé, ses principales constatations:

  • Onenote: cet outil permet de collecter et diffuser des notes sous forme de texte, d’images ou de séquences vidéo individuellement ou en équipe.  Il s’est avéré plus ou moins utile pour suivre le travail des étudiants, celui-ci n’offrant pas les fonctionnalités requises pour suivre les contributions individuelles, les annotations ou les commentaires facilitant le travail d’équipe chez les étudiants.
  • Teams: cet outil permet de gérer le travail collaboratif dans un espace virtuel intégrant les différents outils de la suite Office tels que Word, Excel ou Powerpoint.  Celui-ci s’est avéré efficace pour faciliter la distribution des travaux auprès d’un groupe d’étudiants (par la diffusion de modèles) ainsi qu’un suivi basique des remises.  Toutefois, l’auteur souligne quelques limitations irritantes, dont l’impossibilité de rendre visible les commentaires de l’enseignant avant que l’enseignant ait complété son évaluation pour l’ensemble du groupe, une synchronisation ardue des modifications apportées aux documents ainsi que l’absence d’un système de notification automatisé des remises et des corrections (qui serait en développement par Microsoft).
  • Forms, Word, Excel et Powerpoint: ces outils ont été utiles pour faciliter l’édition collaborative et collecter les productions des étudiants.  La mise en place de formulaires pour faciliter la remise du côté étudiant et effectuer certains calculs du côté de l’enseignant serait une formule intéressante à explorer pour les enseignants ayant des connaissances plus avancées.

Au final, Jourde voit son expérience comme étant surtout exploratoire, mais promet de partager les résultats d’un essai prochain de l’environnement Sharepoint.

Il est à noter que le SSF prévoit intégrer les outils d’Office 365 à l’instance Moodle à l’Université de Sherbrooke dans un proche avenir.  Cette intégration permettra notamment de combler certains lacunes de l’environnement Moodle, dont l’édition collaborative, et aussi d’encadrer le travail dans un espace qui facilite la gestion du cours.

Source:  Jourde, François, Évaluer avec Office 365 : état des lieux. EducaVox, 18 avril 2018.

 

Les périls de l'intelligence artificielle en formation universitaire
Quelques indispensables pour dynamiser sa classe à l'ère du numérique

Exprimez-vous !

*