Université Laval : une offre en matière d’écoles d’été riche et diversifiée

Une cinquantaine de formations seront offertes cet été à l’Université Laval en plus de 150 cours à distance et de 1300 cours réguliers. Arts, patrimoine et design, développement durable, enjeux internationaux,  langues et cultures, sciences, éthique et administration, et société sont les thématiques qui seront couvertes au cours de l’été.

Pour une deuxième édition consécutive (après quelques années d’interruption), la Gaspésie sera l’hôte de l’école d’été de Percé qui proposera 5 formations spécialisées et intensives offertes en juillet et en août 2018.

  • atelier d’illustration;
  • atelier de design créatif visant le développement de l’industrie artisanale en Gaspésie;
  • atelier sur le Land Art et l’évolution de l’art in situ;
  • séminaire sur l’intérêt pour la pensée grecque et l’héritage critique de la culture grecque du philosophe Michel Foucault;
  • forum sur le développement de la Gaspésie par la bioéconomie ciblant les entrepreneurs et les citoyens intéressés par les biomolécules et autres molécules actives.

De son côté, organisée à bord du brise-glace de recherche NGCC Amundsen dans la mer de Baffin et les fjords de l’île de Baffin (Nunavut), l’école Lumière sur les services écosystémiques des mers arctiques abordera un éventail de disciplines (optique, biologie et écologie marine arctique, physique, biochimie, télédétection et santé humaine).

La capitale du Nunavut, Iqaluit, sera pour sa part l’hôte d’une école d’été dont l’objectif est d’outiller les participants afin de les inciter à penser hors des cadres établis et à maîtriser de nouveaux aspects de l’évolution de la cryosphère arctique tant sur le plan scientifique que culturel.

L’école sur les terrorismes, organisée par l’École des hautes études internationales portera sur le retour des combattants étrangers, dont celui des jeunes qui sont partis se joindre à l’État islamique.

D’autres sujets d’actualité tels que la justice du système alimentaire (répartition juste et équitable des risques et bénéfices associés aux activités du système alimentaire entre ses acteurs), le concept d’agroécologie ainsi que concept de Villes intelligentes feront l’objet d’une école d’été.

Enfin, plusieurs formations seront offertes aussi à l’international :

  • école d’été internationale de l’IPAC 2018 à Barcelone (Espagne) sous le titre : « Barcelomania et touristophobie : muséalité et urbanité poussées à l’extrême » ;
  • introduction aux concepts et à la théorie relatifs aux traits fonctionnels des plantes à Villa de Leyva en Colombie;
  • école du Réseau d’excellence des dirigeantes et dirigeants universitaires en gouvernance et gestion (Réseau Dg2) à l’université Al Akhawayn»;
  • stage de huit semaines en langue et culture chinoise en Chine;
  • séjour d’études aux Pays-Bas sur les récents développements majeurs à propos de la recherche sur l’inclusion financière;
  • séjour d’études au Mexique.

« Nombre de nos écoles d’été sont multidisciplinaires, indique Marie-Andrée Doran. C’est l’un des aspects qui les rendent intéressantes. Elles permettent de réunir des gens d’horizons très différents, tant sur le plan géographique que sur le plan disciplinaire, et tant des professeurs d’université que des étudiants, tant des professionnels que de simples citoyens. Cette multitude de perspectives est très attrayante. »

Sources :
Roulot-Ganzmann, Hélène, Université Laval: une offre ouverte vers l’international et ancrée dans le local, Le Devoir, 10 février 2018

Université Laval – écoles et universités d’été

LinkedIn et Cornerstone OnDemand travailleront ensemble pour élargir leur offre de formation continue
L’apprentissage numérique en 2018 selon TalentSoft

Exprimez-vous !

*