Adopter la technologie blockchain pour soutenir la FAD?

Un article publié par le site eLearning Industry a attiré mon attention en lien avec le sujet en titre.  Rappelons que la technologie blockchain permet de gérer de façon sécurisée une série de transactions (les blocs) et de les associer à l’ensemble des transactions liées à un registre distribué (la chaîne).  Elle peut s’intégrer à différentes solutions informatiques permettant de suivre la trace des actions posées par les individus qui y contribuent (par exemple, en suivant l’activité des étudiants inscrits à une formation offerte par une institution accréditée).

Des intervenants proposent d’utiliser la technologie pour créer des solutions qui pourraient contribuer à régler différents problèmes de longue date liés à la formation à distance (FAD), notamment en lien avec la rétention des étudiants ainsi que le taux d’achèvement généralement faible chez les étudiants suivant une telle formation.

Une solution qui pourrait être envisagée serait non seulement de récompenser l’étudiant par la note de passage officialisée en lui attribuant un certificat, mais d’y associer en boni un jeton (token) échangeable pour certaines cryptodevises – de quoi motiver l’étudiant à persévérer!

Un autre aspect intéressant touche au niveau de formation souhaité.  Les formations disponibles pour débutants sont nombreuses, tandis que les formations intermédiaires et avancées sont plus rares:

Another issue plaguing the online education space is the lack of intermediate level courses. The majority of online courses are geared towards beginners. Platforms like Udemy and Coursera provide short courses which allow individuals to gain a good foundation in their selected topic. This entry-level education is crucial for those just starting out, but after passing the beginner stage, it can be difficult to find sufficient material online to further one’s education. (gras: nos emphases)

Selon l’auteur, l’intégration de paiements à même la chaîne pour récompenser et aider l’étudiant à persévérer (par exemple, en Bitcoins) pourrait également encourager les formateurs à créer plus de contenu et augmenter l’offre actuelle.  C’est du moins le constat sur les sites qui offrent des MOOCs ainsi que d’autres formations qui ne sont pas liées à une institution accréditée et qui auraient avantage à bonifier son offre de formation.  Les universités vont plutôt chercher à offrir des formations d’introduction gratuitement (où à très bas coût) pour ensuite encourager l’étudiant à s’inscrire à son programme payant pour aller plus loin.

En terminant, l’auteur de l’article souligne que le MIT expérimente déjà avec le blockchain pour gérer l’attribution de certificats, ce n’est donc qu’une question de temps avant que d’autres institutions emboîtent le pas.

Source: Garbade, Michael Jurgen. Blockchain In Online Education: Impact And Benefits. Educational Technology, eLearning Industry, 12 janvier 2018.

 

Voir pour comprendre : accepter un collègue observateur dans sa classe
Sélection d'outils techno pour produire du contenu multimédia

Exprimez-vous !

*