Projet de recherche international: intégrer l’IA, la RV, la RA et les mégadonnées à l’enseignement en Chine

C’est par l’entremise d’un article paru sur le site australien Education HQ que je prends connaissance d’un projet de recherche émergent sur l’intégration des TIC dans la formation impliquant des chercheurs de la Chine, du Royaume-Uni, de la Finlande, du Canada, des États-Unis et de l’Australie.  Ce projet, mené par une équipe basée à la Beijing Normal University en Chine, vise à formuler des recommandations pour orienter le gouvernement chinois sur les priorités de développement de l’infrastructure technologique requise pour appuyer l’enseignement et l’apprentissage d’ici 2030.

L’utilisation des données (analytiques), de l’intelligence artificielle ainsi que de la réalité virtuelle et augmentée sont parmi les sujets des propositions de projets et de différentes initiatives déjà en cours pour améliorer les infrastructures en place dans plusieurs écoles et institutions universitaires chinoises :

Together with analytics, Mason says Chinese educators are also looking at Artificial Intelligence, augmented reality and virtual reality as a new wave of digital tools combining together to provide a smart infrastructure to service education.

Le professeur Jon Mason de la Charles Darwin University et le professeur adjoint Greg Shaw sont les co-directeurs de la recherche qui collaboreront à mener le projet. Selon Mason, la comparaison des pratiques et des formations existantes pourront offrir des indices sur ce qui est le plus important à considérer pour préparer les enseignants à intégrer ces technologies aux formations et à mieux préparer leurs étudiants :

So the project that Greg and I are involved is very much focused on the practices of teachers, and the practices involved in teacher education in terms of how we’re reading what’s important on the technology horizon and how teachers need to be prepared for that.

And cascading down, how those teachers need to prepare their students for that.

Outre l’implication de chercheurs provenant de différents pays, un autre aspect intéressant du projet est l’implication de petites écoles expérimentales et d’universités desservant des clientèles dans des régions éloignées en Chine.  Une première subvention de $20 000 a été octroyée à l’équipe à la fin de l’année 2016 pour démarrer le projet.  Ce dernier prend maintenant plus d’ampleur alors qu’il attire l’attention d’universités de plus grande envergure à travers le monde; universités qui cherchent aussi à améliorer leur offre de formation.

À suivre!

Sources:

Attard, Chelsea. International project has an eye on education’s future. Education HQ Australia, 22 août 2017.

Milestone: Future School 2030 the First Seminar. Advanced Innovation Center for Future Education. Beijing Normal University, 3 novembre 2016.

Pertinence de la réalité virtuelle en formation
Interne: L’Université de Montréal offrira un programme de mentorat pour les chargées de cours

Exprimez-vous !

*