Le développement durable et l’enseignement supérieur, vous avez dit?

Depuis les années ’90 et 2000, nombreux sont les établissements d’enseignement supérieur au travers le monde qui ont amélioré l’empreinte environnementale et sociale de leurs opérations. Mais depuis quelques années, c’est plus précisément à l’intégration du développement durable aux activités pédagogiques et aux programmes que ceux-ci s’engagent, progressivement, mais certainement. Cette lourde tendance a pu être observée lors du 2e Symposium mondial sur le développement durable dans les universités du 3 au 5 septembre 2014 à Manchester (Angleterre) lors duquel les présentations se sont réparties de la façon suivante (les thèmes étaient proposés par le comité organisateur lors de l’appel à communications) :

  • le DD dans les programmes (n ~ 41)
  • approches holistes du DD dans les universités (n ~ 29)
  • le DD dans les opérations (n ~ 21)
  • le DD dans la recherche et les programmes de relations avec les collectivités (n ~ 18)
  • participation et engagement des étudiants (n ~ 9)

 

Faits saillants des discussions du symposium

Parmi les enjeux soulevés lors du Symposium, notons les principaux :

  • l’importance pour les universités de s’engager dans leur communauté et de collaborer avec des acteurs de leur milieu, qu’il s’agisse d’organismes locaux, d’entreprises, d’organisations gouvernementales;
  • compte tenu de la complexité des enjeux de développement durable et de la diversité des contextes des collectivités, on ne peut s’attendre à une solution unique au défi posé par les enjeux du développement durable. On doit au contraire développer des réponses multiples adaptées aux contextes locaux;
  • la transition de nos sociétés en faveur du développement durable nécessitera un changement d’échelle, ce à quoi pourront contribuer les universités, non seulement par l’intégration du DD à leur gestion d’établissement mais aussi, et surtout, par son intégration à l’ensemble des programmes et disciplines;
  • la contribution essentielle de la recherche pour documenter les bonnes pratiques, mesurer les progrès et développer de nouvelles pistes d’intervention;
  • l’éducation au développement durable dans les universités requiert non seulement de penser aux enjeux et aux contenus de développement durable mais autant et peut-être davantage d’avoir une réflexion éducative orientée vers une transformation ou l’empowerment des étudiants.

 

L’intégration du développement durable à l’enseignement universitaire comme nouvel axe de veille de l’Éveilleur

Outre ce second symposium, qui a rassemblé 200 participants d’une trentaine de pays et qui faisait suite au premier s’étant déroulé en marge de la Conférence de Rio sur le développement durable (Rio +20), de nombreuses initiatives poursuivent l’objectif spécifique de transformer l’enseignement supérieur dans une visée de développement durable. En voici quelques-unes :

 

En 2014-2015, un nouvel axe de veille de l’Éveilleur permettra de suivre la montée de cette préoccupation au sein de nos universités en s’intéressant notamment aux bonnes pratiques et aux innovations dans ce domaine.

 

Source : World Symposium on Sustainability at Universities

Fraude académique à l'UQO
7 compétences professionnelles incontournables pour performer sur le marché du travail

Exprimez-vous !

*