Serres et Stiegler: « Pourquoi nous n’apprendrons plus comme avant »

«Pourquoi nous n’apprendrons plus comme avant», une conversation entre Michel Serres et Bernard Stiegler, rendue disponible en vidéo sur le site de PhilosophieS.TV.

Animée par Martin Legros, cette entrevue aborde le thème du savoir au sens large. En cette ère de mutations où les technologies numériques bouleversent l’ordre des choses et où  doivent cohabiter des générations d’enseignants et d’étudiants issus d’horizons multiples, les propos de ces deux grands penseurs font échos à l’article «Changement de cadre d’enseignement réclamé par Michel Serres», grand-père de «Petite Poucette» rédigé par Jean-Sébastien.

Dans «Pourquoi nous n’apprendrons plus comme avant» les deux philosophes s’entendent sur le fait que le numérique transforme l’état et le sujet même du savoir; que les grandes universités n’ont pas encore pris toute la mesure de cette révolution du numérique et qu’il faut réfléchir à ce savoir tel qu’il se retrouve à l’heure actuelle et où l’on perd de plus en plus la mémoire au profit du numérique, gagnant du coup une liberté incroyable.

C’est Michel Serres dit le dit ainsi :

«… l’expérience historique nous montre à quel point lorsque l’on perd, on gagne… Oui, on a le cerveau vide mais il est disponible et c’est cette disponibilité qui a fait les progrès géants du miracle grec, de la renaissance et de la réforme…».

Un sujet fascinant, une facture visuelle de qualité rappelant la série Contact de Stephan Bureau. Un brin longuet (une heure sur le web est loin d’être un format digeste), mais qui vaut le détour.

Sources:

Bande annonce de l’entrevue, PhilosophieS.TV, Les philosophes à voir et à entendre, août 2012.

Michel Serres et Bernard Stiegler, intégrale de l’entrevue «Pourquoi nous n’apprendrons plus comme avant», animation Martin Legros, Philosophie Magazine, août 2012.

Jean-Sébastien Dubé, «Changement de cadre réclamé par Michel Serres», L’éveilleur, 16 mars 2011.

Dans 10 ans, 100 ans, la vie... et les profs ?
L'innovation dans les technologies éducatives selon le MIT

Exprimez-vous !

*