L’intelligence artificielle au service de l’humain: la vision stratégique de la France

Je prends connaissance du récent rapport produit par l’équipe de Cédric Villani, député de l’Essonne et chargé par le gouvernement Macron d’émettre un avis sur une vision et les éléments de stratégie à considérer pour encadrer l’évolution de l’intelligence artificielle (IA) en France.  Le volumineux rapport (235 pages, format PDF, 4,25Mo) aborde les grandes thématiques suivantes:

  • une politique économique articulée autour de la donnée,
  • pour une recherche agile et diffusante,
  • anticiper les impacts sur le travail, l’emploi et expérimenter,
  • l’intelligence artificielle au service d’une économie plus écologique,
  • quelle éthique de l’IA ?
  • pour une IA inclusive et diverse.

Le dévoilement du rapport coïncide avec l’annonce d’importants investissements en recherche et développement en lien avec l’IA de la part de plusieurs géants des TI:

The French government unveiled a new strategic initiative today that seeks to make the country a world leader in artificial intelligence without compromising its notions of privacy and security. The outlined proposals got a lift from a series of related corporate announcements, including plans by Google’s DeepMind and Samsung for new Paris labs and Fujitsu’s expansion of its existing Paris research center. The news follows announcements from Google and Facebook earlier this year of increased investments in their Paris-based AI labs. (O’Brien).

En parallèle, ma collègue Sonia Morin m’a fait suivre un article soulignant un aspect intéressant de la stratégie envisagée par la France pour les universités, soit de miser sur le regroupement d’instituts de recherche à caractère interdisciplinaire pour encourager les travaux dans le domaine de l’IA:

« La première [priorité de la France] doit être la recherche, milite le député dans un entretien accordé jeudi 29 mars à « La Croix ». Il faut tripler le nombre de chercheurs dans le domaine et empêcher leur départ à l’étranger en ayant des instituts mieux administrés et mieux dotés. » Ces instituts de recherche interdisciplinaires pourraient être regroupés au sein de quatre à cinq réseaux nationaux, détaille Marc Schoenauer, directeur de recherche à l’Inria-Saclay et membre de la mission Villani, lors de la conférence EducPros du 29 mars 2018, organisée à Nice en partenariat avec l’Inria et le cluster EducAzur. (Authemayou).

Une synthèse du rapport peut être téléchargée ici (10 pages, format PDF, 182Ko).  Des ressources complémentaires en lien avec le projet peuvent être consultées sur le site AI For Humanity.

À lire!

Sources:

O’Brien, Chris. French government’s new AI strategy gets a boost from DeepMind, Samsung, and Fujitsu. VentureBeat, 29 mars 2018.

Authemayou, Céline. Intelligence artificielle : le rapport Villani mise sur la recherche interdisciplinaire. EducPros, 29 mars 2018.

 

 

Interne: Un observatoire sur les impacts sociétaux de l'intelligence artificielle et du numérique à l'Université de Montréal
Interne: eCampus Québec - revue de presse

Exprimez-vous !

*