École de gestion zéro déchet pour être au service de la société

Loick Roche, le directeur général de Grenoble Ecole de Management (GEM) annonce dans The Conversation la priorité pour GEM d’être la première grande école européenne « zéro déchet » en 2020. Cette orientation prend assise sur le constat suivant: « Les business schools, désormais, ne doivent plus ambitionner de seulement travailler pour les étudiants, les participants en formation continue, le monde académique, les entreprises. Les business schools doivent ambitionner d’être tout autant au service de l’ensemble de leurs parties-prenantes, au premier rang desquelles la société. »

L’approche zéro déchet de GEM s’intéresse bien sûr à la réduction de la consommation des ressources naturelles et de l’énergie, à la réduction des déchets matériels et à la mobilité durable. Elle se déploie également dans la sphère sociale et économique en comprenant tout autant les déchets immatériels, i.e. les pertes de temps, de talents et de motivation, le gaspillage social et le gaspillage culturel. GEM vise aussi à « remettre en question les systèmes économiques, de gouvernance et de gestion qui utilisent trop de ressources pour accroître la productivité de peu de personnes ». On y parle d’économie locale, de maintien de bons emplois, de réduction de la précarité, de réinsertion sociale, d’économie de partage, de solidarité ainsi que de respect et collaboration interculturelle.

Bref, GEM entent être au service de la société. Le concept de zéro déchet semble être une façon peut-être un peu plus concrète, voire marketing, de parler de responsabilité sociale et de développement durable. Il sera tout aussi intéressant de suivre comment GEM déploiera concrètement ce concept et en rendra compte.

Source: Roche, Loick. 2017. « Comment faire une école de gestion « zéro déchet » ». The Conversation. 8 octobre. Aussi repris sur le site EducPros.fr à cette adresse http://www.letudiant.fr/educpros/opinions/comment-faire-une-ecole-de-gestion-zero-dechet.html.

Manque de transparence dans le développement d'intelligences artificielles
Clins d’œil linguistiques : néologismes en recherche

Commentaires

  1. Thérien, Bénédicte a écrit:

    me semble aussi que cela fait marketing.
    c’est quoi le gaspillage culturel?

    • Véronique Bisaillon a écrit:

      En fait, pour éviter le gaspillage culturel, GEM vise « Encourager le respect des styles de vie et la collaboration entre les cultures. Promouvoir les valeurs de responsabilité, d’éthique, d’engagement et d’actions. Dans nos formations, nos recherches, nos opérations au service et à destination de l’ensemble de nos parties prenantes au premier rang desquelles la société. » Je suis d’accord avec l’idée que l’approche de GEM en est plutôt une de positionnement. À voir maintenant comment ces belles intentions seront mises concrètement en oeuvre!

Exprimez-vous !

*