Il resterait des emplois malgré l’intelligence artificielle

Si l’on doit en croire des auteurs et « futuristes » qui tentent tant bien que mal à prédire l’avenir du développement de l’intelligence artificielle (IA), celle-ci viendrait éventuellement remplacer l’humain à plus ou moins longue échéance, laissant en plan un très grand nombre de travailleurs qui se trouveraient alors sans emploi.  Un article paru plus tôt cette semaine dans le magazine The Economist présente un contre argument appuyé par plusieurs exemples où l’humain sera en mesure d’offrir ses services numériques (par le « human cloud« ) afin de complémenter l’IA, qui ne peut se passer de lui pour effectuer son travail dans un futur prévisible.

L’article mentionne les efforts de modération des commentaires et de contrôle de qualité qu’effectue déjà des centaines de milliers d’employés dispersés dans le monde au compte des géants Google et Microsoft, notamment à travers de plateformes de contenus générés par les usagers telle que YouTube ou d’engins de recherche tels que Google Search ou Bing.  Les médias sociaux dans certains pays, notamment l’Allemagne, sont sous pression afin de retirer rapidement des contenus jugés abusifs ou à caractère haineux, travail qu’effectue des humains et qui ne peut pas être automatisé.

À ceux qui disent que l’évolution de ces systèmes viendront même remplacer des jugements portés par un être humain, l’IA va continuer à générer d’autres types d’emplois, par exemple pour soutenir l’entraînement des algorithmes et augmenter l’exactitude de la reconnaissance visuelle.  Des services de micro-tâches comme CrowdFlower tentent de conserver la place de l’humain dans le développement d’algorithmes, par exemple en répondant à des questions plus complexes que des systèmes automatisés ne sont pas encore en mesure de traiter.  Les humains pourront donc continuer à gérer les exceptions et cas limites, en complément à l’automatisation de tâches routinières.

À lire!

Sources: 

Artificial intelligence will create new kinds of work: Humans will supply digital services to complement AI. The Economist, 26 août 2017.

April, Len. The Human Cloud in 2017: Tech Trends That Will Define the Next Year. Crowdstaffing, 27 décembre 2016 (site consulté le 5 septembre 2017).

 

 

Des biais sexistes dans les intelligences artificielles?
Faire apprendre à apprendre grâce aux cours en ligne

Exprimez-vous !

*