L’intelligence artificielle et une vision du futur de l’éducation

J’ai vu passer plusieurs articles récemment qui font référence à une entrevue que Joseph Qualls a accordée à EdTech en avril dernier.  Ce professeur ingénieur à la University of Idaho College of Engineering et spécialiste en intelligence artificielle (IA) y dévoile sa vision où l’IA prend une place de plus en plus importante dans l’accompagnement des enseignants et la formation des étudiants dans les universités.

Voici quelques éléments qui ont retenu mon attention dans ses propos.

  • Le développement de l’IA va aller en s’accélérant.  Qualls utilise la métaphore de la vague qui se dirige tout droit vers des nageurs, ceux-ci peuvent la « surfer » ou se laisser frapper et rater l’occasion de la maîtriser.
  • Les mégadonnées arrimées à l’expérience humaine vont continuer à contribuer à l’évolution de l’IA dans un contexte de formation.
  • L’intelligence artificielle va éventuellement s’intégrer de façon transparente aux technologies, produits et services que l’on utilise quotidiennement: Qualls mentionne l’exemple de l’expérience du géant du détail Amazon et ses boutons Dash, qui permettent de recueillir suffisamment de données afin de prévoir l’offre auprès des clients avant même qu’ils ne soient conscients du besoin.
  • Présentement, le travail des chercheurs et programmeurs est axé sur le développement d’algorithmes venant soutenir le travail des humains et non  sur des systèmes fonctionnant de façon autonome.

Parmi les applications d’intérêt particulier pour les universités en lien avec l’IA, Qualls note au passage l’apprentissage personnalisé, où les étudiants pourront interagir avec les systèmes et créer leurs propres parcours de formation  :

You are going to see a massive change in education from K–12 to the university. The thought of having large universities and large faculties teaching students is probably going to go away — not in the short-term, but in the long-term. You will have a student interact with an AI system that will understand him or her and provide an educational path for that particular student. Once you have a personalized education system, education will become much faster and more enriching. You may have a student who can do calculus in the sixth grade because AI realized he had a mathematical sense. That personalized education is going to change everything. [nos emphases]

Au final, l’IA permettrait surtout de régler en partie les problèmes liés à l’offre de formation à grande échelle. Dans cette perspective, le rôle de l’éducateur serait alors d’intervenir lorsque le système a atteint ses limites ou de se concentrer sur la recherche de solutions innovatrices à des problèmes spécifiques, où l’intuition devient un moteur important à la réflexion.

À lire!

Source:

Burroughs, Amy. Q&A: Artificial Intelligence Expert Shares His Vision of the Future of Education. edTech Focus on Higher Education, 21 avril 2017.

L'effet Trump et l'intelligence artificielle dans les universités canadiennes
Tendances : apprentissage hybride et mobile, vidéos explicatives ou d'animation, réalités virtuelle et augmentée

Commentaires

  1. Sylvie Mathieu a écrit:

    L’idée que l’étudiant crée son propre parcours de formation est de plus en plus en répandue. Comment concevoir des programmes qui le permettent tout en respectant les nombreuses contraintes des organismes d’accréditation ou les contraintes organisationnelles et administratives des établissements d’enseignement? Et comment le faire sans tomber dans une formation à la carte? Ce sont de belles questions à explorer.

Exprimez-vous !

*