Contribuer à la recherche scientifique de pointe par le jeu vidéo

Vous souvenez-vous de Valérie Lavergne-Bourdier? L’éveilleur a partagé une conférence vidéo TEDx dans laquelle elle affirme rêver de voir le jeu vidéo révolutionner l’acte d’apprentissage jusqu’à faire participer les joueurs à la résolution de problématiques actuelles. Et bien cette dame ne rêvait pas.

À l’Université d’Aarhus au Danemark, des chercheurs ont développé un jeu vidéo «Quantum Moves», dans lequel les joueurs sont appelés à résoudre des problèmes pour le moins complexes de physique quantique. Les solutions que les joueurs obtiennent sont ensuite «hybridifiées», c’est à dire qu’elles sont analysées, comparées, traitées par des algorithmes d’intelligence artificielle de manière à les optimiser.

Fait intéressant, les chercheurs danois ont pu établir que les joueurs proposent des solutions originales, basées sur l’agilité et l’astuce. Des solutions différentes de celles que trouvent habituellement les algorithmes d’intelligence artificielle.

«À l’heure où de plus en plus de voix se font entendre pour annoncer le dépassement de l’intelligence humaine par son équivalent artificiel, les “jeux scientifiques”… nous montrent qu’il y a encore de la place pour l’intuition spécifiquement humaine.»

Sources –

Didier, Hervé, «Un jeu vidéo au service de la physique», web magazine Comment ça marche, 17 avril 2016.

Sussan, Remi, «Gamifier la mécanique quantique»,, 21 avril 2016.

Jeu «Quantum Moves»

InternetActu.net

 

Se cultiver par la vidéo: champ miné ou champ fleuri?
L'importance des enseignants et des concepteurs dans le développement de la FAD

Exprimez-vous !

*