Les défis de l’apprentissage des « soft skills » à distance

Dans mon rôle de conseiller technopédagogique, je suis souvent interpellé par des professeurs et chargés de cours à la recherche de stratégies de conception d’activités facilitant l’apprentissage des « soft skills » chez leurs étudiants. À prime abord, cela peut sembler plus difficile dans un contexte de formation à distance.  Dans un article qui résume succinctement la problématique, la conseillère Connie Malamed propose quatre stratégies pour guider l’enseignant dans la planification de ses activités pédagogiques:

  1. Make it measurable using key performance indicators: le premier défi est de déterminer l’efficacité de l’entraînement des étudiants, dans des situations réelles ou simulées où ceux-ci peuvent les mettre en pratique.  Il est donc important de déterminer à l’avance des critères de performance mesurables. Par exemples, en termes de réduction du temps nécessaire pour compléter une tâche comportant des interactions ou par l’amélioration de la satisfaction de la clientèle, ou encore par la qualité de la rétroaction d’un futur gestionnaires, etc.
  2. Integrate elearning into the work environment: intégrer la formation à l’environnement de travail de l’apprenant favorise son apprentissage.  L’enseignant peut accompagner et conseiller l’étudiant en continu et ajuster le tir au besoin.  Les échanges entre l’enseignant et l’étudiant peuvent s’effectuer en modes synchrones ou asynchrones, selon les disponibilités de chacun.
  3. Focus on one isolated concept at a time: les auteurs qui ont étudié la question proposent davantage de scénarios où les concepts sont apprivoisés isolément des autres (par exemple, apprendre à pratiquer une série d’habiletés relationnelles dans un contexte de relation d’aide) pour ensuite les combiner dans des situations d’apprentissage réelles ou fictives qui sont progressivement plus complexes.  Les technologies de webconférence telles que Via ou WebEx peuvent alors être utiles pour accompagner les étudiants. Des périodes de pratique en présentiel peuvent s’ajouter si nécessaire.
  4. Focus on mastering a common set of core skills, which require much practice: mettre moins l’emphase sur la théorie et plus de temps sur la pratique des habiletés centrales ou concepts-clés, qui pourront s’avérer utiles dans une grande diversité de situations.

On s’en doute déjà, ces stratégies peuvent s’appliquer à un contexte de formation mixte, combinant des activités à distance et en classe ou en milieu de pratique (dans le cas de séminaires de pratique ou de stages, notamment).

Source: Malamed, Connie. eLearning For Soft Skills: What works? Consultée le 24 octobre 2014.

Pour réussir le passage au numérique
Oui, le milieu de l'éducation supérieure est innovant

Exprimez-vous !

*