Une autre (excellente) revue de littérature sur la FAD

Dans une revue de la littérature publiée en 2011, Michael Simonson et ses collègues concluent que la FAD n’est pas vraiment différente de la formation en présentiel, en ce que nos connaissances sur l’efficacité en formation traditionnelle sont habituellement applicables en FAD. L’important n’est pas le média utilisé pour livrer la formation, mais la conception de cette formation. Cette conclusion générale (la même que plusieurs études précédentes similaires) est cependant déclinée en plusieurs aspects.

Adoptant un point de vue résolument ancré dans le courant des données probantes en éducation (citant des auteurs prônant ce type d’approche depuis les années 1950, 1960 et 1980), les chercheurs ont fait un tour de la question en 5 points (citation du texte original anglais).

  1. Distance education defined
  2. The focus of distance education research
  3. Summaries of recent reviews of the literature on distance education
  4. Research on barriers to distance education
  5. Research on best practices in distance education

Suivra un résumé/traduction de chacune de ces sections.

1) Définition

Fait intéressant à noter, les auteurs retiennent une définition de la FAD qui exclue explicitement l’auto-apprentissage. Le soutien institutionnel à l’apprentissage fait donc partie intégrante de ce qu’ils définissent comme la FAD. Plus encore, leur définition affirme que l’interaction entre étudiants et avec l’enseignant est une caractéristique essentielle. La définition retenue serait largement acceptée. Finalement, ils ajoutent que la FAD établit une communauté d’apprentissage composée des étudiants, de l’enseignant et des ressources d’apprentissage (ex. libres, vidéo, sites webs, multimédia, etc). Voilà qui contraste avec les initiatives de FAD qui veulent écarter au maximum l’intervention d’un enseignant dans le but de réduire les coûts!

2) L’objet de la recherche en FAD (the focus of distance education research)

On constate que l’objet s’est déplacé progressivement vers une approche centrée sur l’apprenant (plutôt que sur les contenus). On s’intéresse moins aux résultats et plus aux processus et aux caractéristiques des acteurs qui contribuent à ces résultats. La recherche est davantage appuyée sur des bases théoriques et méthodologiques solides. En conséquence, les effets sur la pratique sont plus nombreux et plus efficaces. On mentionne des pistes de recherche souhaitées pour les prochaines années.

3) Résumé des synthèses récentes

De nombreuses études et méta-analyses ont démontré que la FAD est aussi efficace que la formation en présentiel. La conclusion habituelle est que la qualité du cours ou du programme est plus importante que le médium ou le mode de formation utilisé. Les trois principaux déterminants de la qualité de la FAD sont le temps consacré à l’apprentissage, le matériel utilisé et la collaboration.

Il est cependant très important d’identifier quelles actions ou quels critères mènent à des niveaux satisfaisants pour ces 3 déterminants.

Le vocabulaire utilisé pour désigner les concepts de la FAD ne fait pas encore consensus. Il est donc parfois difficile d’étudier la littérature car des questions sémantiques se posent. Il en va de même des fondements théoriques de la discipline, qui ne sont pas encore regroupés en un tout cohérent partagé par toute la communauté disciplinaire. De même, beaucoup de recherche dans le domaine n’a pas encore rejoint le niveau de qualité théorique et méthodologique qui est pourtant la tendance.

Les étudiants ont des attitudes positives sur la formation en ligne et ne vivent habituellement pas d’insécurité technologique.

4) recherche sur les obstacles à la FAD

La recherche a identifié 64 obstacles potentiels, ordonnés en ordre décroissant d’importance. L’article recense les 10 plus importants et, de façon intéressante, les 10 moins importants. Un tel classement peut aider à trouver où concentrer ses ressources. Voici les 10 plus importants (texte original anglais) :

  1. Increased time commitment
  2. Lack of money to implement distance education programs
  3. Organizational resistance to change
  4. Lack of shared vision for distance education in the organization
  5. Lack of support staff to help course development
  6. Lack of strategic planning for distance education
  7. Slow pace of implementation
  8. Faculty compensation/incentives
  9. Difficulty keeping up with technological changes
  10. Lack of technology-enhanced classrooms, labs, or infrastructure

5 de ces obstacles potentiels majeurs touchent à la culture organisationnelle. Le changement de culture est donc un élément-clé du succès de la FAD dans une institution de formation traditionnelle. Certaines études ajoutent que la formation des intervenants est tout aussi critique.

5) recherche sur les meilleures pratiques

La clé d’un cours à distance efficace est le processus de design pédagogique, un processus systématique qui applique des principes dérivés de la recherche. Il existe un besoin de définir les principes fondamentaux (first principles) de la discipline à la lueur de l’état actuel des connaissances sur la FAD. Le premier de ces principes devrait être l’approche systémique : la FAD doit se développer dans un contexte systémique où tous les acteurs et toutes les composantes du système convergent vers la production d’une FAD de qualité. On cite 12 énoncés de Tony Bates pouvant servir de balises à la FAD (texte original anglais).

  1. Good teaching matters. Quality design of learning activities is important for all delivery methods.
  2. Each medium has its own aesthetic. Therefore professional design is important.
  3. Education technologies are flexible. They have their own unique characteristics but successful teaching can be achieved with any technology.
  4. There is no ‘‘super-technology.’’ Each has its strengths and weaknesses; therefore they need to be combined (an integrated mix). [Une affirmation qui fait consensus chez les experts et praticiens expérimentés, mais qui est difficile à faire accepter aux novices du domaine, selon une des études citées]
  5. Make all four media available to teachers and learners. Print, audio, television, and computers should all be available.
  6. Balance variety with economy. Using many technologies makes design more complex and expensive; therefore, limit the range of technologies in a given circumstance.
  7. Interaction is essential. [l’article insiste plus loin sur le caractère consensuel du besoin d’interaction au sein de la discipline]
  8. Student numbers are critical. The choice of a medium will depend greatly on the number of learners reached over the life of a course. [Plus loin, l’article précise que le nombre d’étudiants est à la fois une considération de coût pour baliser l’investissement en termes du nombre d’étudiants sur la durée de vie du cours et une considération pédagogique pour la taille des groupes et leur influence sur les interactions]
  9. New technologies are not necessarily better than old ones.
  10. Teachers need training to use technology effectively.
  11. Teamwork is essential. No one person has all the skills to develop and deliver a distance learning course; therefore, subject-matter experts, instructional designers, and media specialists are essential on every team.
  12. Technology is not the issue. How and what we want the learners to learn is the issue and technology is a tool.
On insiste sur l’importance du travail d’une équipe multidisciplinaire qui inclue au minimum trois personnes : l’expert-contenu, le concepteur pédagogique et le spécialiste de la médiatisation. On donne aussi quelques exemples de critères qui peuvent guider la nature des activités d’apprentissage, que l’on veut centrées sur l’apprenant que l’on veut rendre compétent pour de nouvelles activités et pour lesquelles on lui offre tout le soutien nécessaire. Du côté des étudiants, les attentes sont les suivantes (texte original anglais) :
  • content that they feel is relevant to their needs
  • clear directions for what they should do at every stage of the course
  • as much control of the pace of learning as possible
  • a means of drawing attention to individual concerns
  • a way of testing their progress and getting feedback from their instructors
  • materials that are useful, active, and interesting
On note aussi qu’il faut éviter les frustrations liées à l’utilisation d’équipement complexe, inadéquat ou défectueux, de même que la perception de distance émotionnelle. On énonce aussi de nombreux facteurs qui influencent l’interaction en FAD. Les chercheurs font une discussion des caractéristiques propres à différents médias. Au-delà du choix des médias et des supports, certaines pratiques pédagogiques à privilégier ressortent clairement (texte original anglais) :
  1. Instructors should provide clear guidelines for interaction with students.
  2. Well-designed discussion assignments facilitate meaningful cooperation among students.
  3. Students should present course projects.
  4. Instructors need to provide two types of feedback: information feedback and acknowledgement feedback.
  5. Online courses need deadlines.
  6. Challenging tasks, sample cases, and praise for quality work communicate high expectations.
  7. Allowing students to choose project topics incorporates diverse views into online courses
Quant à la taille des groupes, elle devrait être balisé autour des interactions possibles. On cite des études qui veulent qu’un animateur de cours en ligne expérimenté puisse gérer efficacement jusqu’à environ 20-25 étudiants avant que la qualité n’en souffre, une limite qui descend à 15 personnes pour le néophyte de l’enseignement en ligne. Certaines activités de groupe ne se gèrent bien qu’en sous-ensembles plus petits (ex. discussions en salons de clavardage, etc).
En raison des exigences de conception et d’interaction, le cours ou le programme en FAD est normalement plus coûteux que son équivalent traditionnel, à l’exception des cas où l’on peut réaliser des économies d’échelle importantes par une nombre très élevé d’étudiants lorsque l’on en fait la somme sur tout le cycle de vie des cours. Il est clair qu’on ne doit pas considérer la FAD comme une vache à lait.
S’il n’y a pas une seule bonne façon de faire de la FAD, il est clair qu’il existe une base fondamentale de pratiques à privilégier et de pièges à éviter.
Conclusion des auteurs
Les auteurs concluent sur six énoncés qui résument à leur avis les leçons à retenir (texte original anglais).
  • Distance education is just as effective as traditional education in regard to learner outcomes.
  • Distance learners generally have a more favorable attitude toward distance education than do traditional learners, and distance learners feel they learn as well as if they were in a regular classroom.
  • Successful distance learners tend traditionally to be abstract learners who are intrinsically motivated and possess an internal locus of control.
  • Although interaction seems intuitively important to the learning experience, interaction should not be added without real purpose.
  • Focusing on building collaboration and group interaction may be more important than focusing on individual participation.
  • Each form of distance education technology has it own advantages and disadvantages in contributing to the overall quality of the learning experience.
Conclusion personnelle
Pour avoir lu plusieurs revues de littérature sur le sujet de la FAD, je trouve que celle-ci est la plus synthétique que j’aie eu sous les yeux. Je recommande vivement sa lecture entière à quiconque s’intéresse au sujet sans être un expert du domaine.

Source :

Simonson M., Schlosser C. & Orellana A. (2011) Distance education research: a review of the literature. Journal of computing in higher education. 23:124-142.

Une professeure fait vivre l’expérience du plagiat à ses étudiants
Les facteurs clés de satisfaction du corps professoral envers les environnements numériques d'apprentissage

Exprimez-vous !

*