Création du Collectif de recherche sur la continuité des apprentissages en lecture et en écriture

Associé à l’Institut de recherche sur les pratiques éducatives (IRPÉ), le Collectif de recherche sur la continuité des apprentissages en lecture et en écriture sert à rassembler les expertises et à permettre les interactions pour l’avancement des connaissances sur la continuité des apprentissages en lecture-écriture. Il vise également à contribuer à l’amélioration des pratiques des personnes professionnelles de l’enseignement. Le Collectif a l’appui de l’Université de Sherbrooke, de l’Université Bishop’s, du Cégep de Sherbrooke et de la Table estrienne de concertation interordres en éducation.

« À ce jour, 16 professeurs provenant de l’Université de Sherbrooke, de l’Université Laval, de l’Université Bishop’s, de l’Université du Québec à Montréal, du Dartmouth College (États-Unis) et de l’Université Simon-Fraser (Colombie-Britannique) font partie du Collectif. Trois collaborateurs-coordonnateurs des milieux de pratique et quatre enseignants du Cégep de Sherbrooke ont aussi joint les rangs du Collectif. Une trentaine d’étudiantes et d’étudiants aux études supérieures participeront aux activités du Collectif et bénéficieront d’un programme d’activités de formation spécifiques à la recherche. » 

Deux spécialistes de la didactique du français, à la Faculté d’éducation de l’Université de Sherbrooke assurent la direction conjointe du Collectif. « La capacité d’un élève à lire et à écrire est un facteur-clé de sa réussite scolaire, explique le professeur Olivier Dezutter, codirecteur du Collectif. Comme chaque enfant est unique et que les exigences varient d’un ordre d’enseignement à un autre, il faut développer des stratégies tout au long de l’apprentissage. »

« Les activités du Collectif s’organiseront autour de quatre axes : la continuité à travers les différentes étapes du curriculum scolaire (On n’a jamais fini d’apprendre à lire et à écrire), la continuité à travers l’ensemble des disciplines scolaires (L’apprentissage de la lecture et de l’écriture ne s’arrête pas à la porte de la classe de français ou d’anglais), la continuité entre les apprentissages scolaires et extrascolaires (On apprend à lire et à écrire aussi en dehors de l’école), et la continuité dans l’accompagnement des élèves en difficulté (L’accompagnement des élèves en difficulté de lecture et d’écriture est une responsabilité partagée). »

Source : HUARD, Isabelle. « Lancement du Collectif de recherche en lecture et en écriture », dans Liaison-médias, section Nouvelles, article du 17 février 2012.

Curatr: ENA intégrant médias sociaux, jeux sérieux et travail collaboratif
Rendre les étudiants « co-créateurs » de leurs études pour permettre leur réinvention et celle de la société

Exprimez-vous !

*