Littératie numérique : une excellente traduction de Digital Literacy

L’expression Digital Literacy revient de plus en plus régulièrement dans la littérature spécifique à l’éducation.  Sylvie Hallé a écrit le 15 décembre 2010 une très bonne dépêche  sur le sujet (Rapport du Réseau Éducation-médias sur la littératie numérique au Canada).  Je verse ici un exercice de réflexion et de style pour justifier la traduction de Digital Literacy par littératie numérique. 

LITTERATIE
Selon l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), la littératie est « l’aptitude à comprendre et à utiliser l’information écrite dans la vie courante, à la maison, au travail et dans la collectivité en vue d’atteindre des buts personnels et d’étendre ses connaissances et ses capacités. » p.  x.   Cette définition se rapproche de l’alphabétisation, qui est la traduction première de literacy.  Savoir lire et écrire est nécessaire pour fonctionner dans notre société. 

NUMÉRIQUE
Selon Robin Goodfellow (2011), le vocable numérique (digital) est utilisé en éducation pour signifier l’intégration des TIC dans les activités de nature éducative.  Mais le vocable est utilisé également pour qualifier toute activité tout domaine, tout univers investis par les TIC : ère numérique, monde numérique, natifs numériques, université numérique…

On peut donc comprendre que le numérique ayant pénétré notre environnement au point de le transformer radicalement, l’aptitude à comprendre et à utiliser les TIC devient une littératie au sens que lui donne l’OCDE.  Un simple exercice de style avec la définition de l’OCDE permet de cerner ce que signifie digital literacy :

  • la littératie numérique est « l’aptitude à comprendre et à utiliser les TIC dans la vie courante, à la maison, au travail et dans la collectivité en vue d’atteindre des buts personnels et d’étendre ses connaissances et ses capacités. »

Le mot littératie est peu connu et, quand il l’est, on l’associe à alphabétisation.  Mais Goddfellow (2011) note qu’on le remplace de plus en plus par d’autres termes : compétence, habileté, culture.  On dira donc compétence numérique, habileté numérique et culture numérique (qui est la traduction que Termium donne à Digital Literacy).

Sources :
Goodfellow, Robin (2011), « Literacy, literacies and the digital in higher education », Teaching in Higher Education, 16: 1, 131 — 144
OCDE, La littératie à l’ère de l’information, rapport final de l’enquête internationale sur la littératie des adultes, Juin 2000, 211 p.

Feuille de route pour le développement du "m-learning"
Interne : S'internationaliser... mais pourquoi ?

Exprimez-vous !

*