Livres électroniques – Prise 3: tendance confirmée!

Mes intuitions étaient bonnes, semble-t-il.  Beaucoup de mouvements dans ce domaine ces derniers jours:

1) La version 2.0 du Kindle d’Amazon sort aujourd’hui, mais Amazon annoncerait du même souffle une version « mobile » du Kindle, permettant aux téléphones cellulaires de télécharger ses titres.  La rumeur persiste d’une version çoncue spécialement pour le marché éducatif circule toujours;

2) Google annonçait vendredi dernier que tous les titres disponibles par son engin Book Search seront disponibles pour les utilisateurs de l’iPhone et du G1 (un téléphone qui utilise Android, l’engin de recherche de Google).  Plus de détails ici;

3) Indigo Books & Music a créé une passerelle permettant aux utilisateurs d’iPhone d’accéder à son service Shortcovers de vente en ligne de titres électroniques.  Elle n’est pas la seule compagnie à le faire.

« …Dans un contexte où l’industrie du livre a connu une baisse dans ses ventes l’an dernier alors que le livre électronique connaissait un essor de 80 %, la tentation sera peut-être assez forte pour faire le saut. […] On estime que, l’an prochain, les revenus du Kindle pourraient compter pour 4 % du chiffre d’affaires du libraire [Amazon], ça signifie 1,4 milliard de dollars américains. »

Le tout fort bien résumé par Bruno Guglielminetti dans sa chronique de ce matin.

La recherche et sa visibilité dans des publications spécialisées ou démocratiques
Qu’est ce qu’on utilise pour aller sur le Net ?

Commentaires

  1. Barnes & Noble s’accapare d’une partie du marché de la vente des e-books:

    http://www.betanews.com/article/Barnes-Noble-closes-in-on-the-eBook-market/1236289065

Exprimez-vous !

*