Technologique Tendances sociétales

Dégager du temps: système en quatre étapes

Par

Il y a quelques mois, Florian Meyer, professeur à la Faculté d’éducation de l’Université de Sherbrooke, m’a conseillé de m’inscrire à l’infolettre de Nicolas Roland. En effet, toutes les deux semaines, sur son site learnability, on propose un aperçu des tendances de l’innovation pédagogique.

Dans l’édition du 7 avril, Nicolas a proposé une chronique sur l’optimisation du temps, de l’énergie et des formations… Bref, le quotidien en enseignement supérieur et ailleurs ! Il discute de sa lecture de Make Time par Jake Knapp et John Zeratsky. Les auteurs proposent un système simple où plusieurs techniques sont mises à contribution. L’idée : dégager du temps pour l’utiliser sur ce qui en vaut vraiment la peine !

Selon les auteurs, « il existe deux forces qui se disputent chaque minute de notre temps : les piscines à débordement (“The Infinity Pools”) et la roue infernale (“The Busy Bandwagon”). Les premières se matérialisent par toutes les sources de contenu qui sont continuellement renouvelées — comme les réseaux sociaux, YouTube, Netflix ou chaque édition de cette newsletter. La seconde se caractérise quant à elle par le culte de la productivité incessante — ou la volonté de toujours faire des choses. » Ils soulignent que « la plupart de notre temps est dépensé par défaut ». 

Constat : au-delà de la productivité, il faut viser l’efficacité ! Où doit-on consacrer du temps et de l’énergie ? 

Les auteurs simplifient leur système en quatre étapes

Étape 1. Highlight 

Chaque jour, choisir une priorité précise et réaliste pour y consacrer 60 à 90 minutes

Trois critères pour sélectionner cette priorité :

  1. « L’importance : “Quelle est la chose la plus importante que je dois faire aujourd’hui ?
  2. La satisfaction : “À la fin de la journée, qu’est-ce qui m’apportera le plus de satisfaction ?
  3. La joie : “Quand je réfléchis à ma journée, qu’est-ce qui m’a apporté le plus de joie ?” »

Nicolas, pour sa part, utilise « les priorités de Todoist pour distinguer le “highlight” (priorité 1), les tâches (priorité 2) et les rendez-vous (priorité 3) ». Le highlight donne le ton de la journée et il y consacre un moment de planification en matinée et un moment d’introspection et d’évaluation en fin de journée. Il existe également la matrice Eisenhower qui peut devenir un outil précieux.

Étape 2. Laser

Modifier l’environnement de travail pour diminuer les sources de distraction. Ici, la technologie peut être le meilleur ou le pire ennemi ! Nicolas, par exemple, dit écouter toujours la même chanson avant d’effectuer une tâche pour se placer dans un état de flow

Il existe deux grandes familles de distraction selon Knapp et Zeratsky : le travail et le divertissement. « La “roue infernale” du travail nous impose des réunions ou de nouvelles demandes qui apparaissent plus vite que les tâches existantes ne disparaissent. Les “piscines à débordement” veulent nous aspirer dans leurs spirales sans fin de contenu afin de monétiser notre attention.»

Nicolas Roland propose alors de :

  • « Supprimer les médias sociaux et les applications de messagerie de son téléphone [il n’y accède que par son ordinateur où les notifications sont également coupées].
  • Déconnecter les comptes de médias sociaux en ligne pour se donner plus de temps pour les utiliser uniquement de manière intentionnelle [il a d’ailleurs nettoyé toutes les applications sur l’écran d’accueil de son téléphone].
  • Définir des moments précis pour consulter ses e-mails [pour lui, c’est deux fois par jour! Il classe les courriels et les traite rapidement avant d’y revenir lors d’un bloc hebdomadaire prévu à cet effet].
  • Mettre en place une minuterie visible pour mieux gérer ses plages horaires.
  • Couper le Wi-Fi après une certaine heure (grâce à un minuteur) [il s’interdit l’utilisation du téléphone dans sa chambre et n’y touche plus après 20h… et à son réveil!].
  • Fermer sa porte – au bureau comme chez soi.
  • Etc.»

Ces conseils ne sont pas sans me rappeler ceux de Thèsez-vous! D’ailleurs, il parle de la technique Pomodoro pour planifier les périodes d’enseignement. 

Étape 3. Energize

Adopter une saine alimentation – naturelle et légère – un sommeil qui se rapproche du rythme de la lumière du jour, des interactions sociales courtes et de qualité ainsi que de l’exercice physique – 10 000 pas par jour! 

Mens sana in corpore sano!

Étape 4. Reflect

Adopter une pratique réflexive pour situer les actions à mener, à affiner ou abandonner. 

Nicolas propose le canevas suivant tiré du livre:

Ici, j’avoue avoir utilisé un système semblable durant mon examen de synthèse au doctorat où je notais (dans un fichier Excel, ce qui risque d’amuser mes collègues!) les objectifs de la journée, les heures de travail, mon niveau d’énergie, les tâches réalisées, celles restantes, les notes sur les éléments à conserver ou à modifier le lendemain. J’aime particulièrement le modèle ici où on note un élément de reconnaissance ou de gratitude

Nicolas termine avec des conseils qui me semblent pertinents pour des personnes enseignantes:

  • Focalisez votre enseignement sur un objectif principal et nommez-le! N’oubliez pas de revoir les critères d’un objectif SMART!
  • Alignez vos objectifs, ceux des personnes apprenantes et ceux de l’activité pédagogique. 
  • Planifiez et annoncez votre plan dès le début de l’activité pédagogique.
  • Tentez une pause numérique – en classe ou sur votre temps personnel. 
  • Créez des routines pour que les personnes apprenantes puissent reconnaitre les enchainements ou les outils.
  • Faites des pauses, variez le rythme de vos séances pour augmenter le niveau d’énergie. 
  • Faites le point: demandez de la rétroaction, prenez le temps d’effectuer une rétroaction. Qu’on-t-il appris? Qu’on-t-il apprécié? Qu’est-ce que vous avez essayé? Qu’est-ce qui a fonctionné? Qu’aimeriez-vous répéter? Que devriez-vous abandonner?

Source: Roland, N. (2022, avril 7). Optimiser son temps, son énergie et ses formations. Learnability, 16.

Pour un métavers ouvert
Une profusion d'outils numériques au service de la pédagogie
+ posts

À propos de l'auteur

Laisser un commentaire