Technologique

La diffusion vidéo en continu = 61 % du trafic Internet descendant

La branche française de la compagnie Statista présente un graphique (ci-dessus) basé sur le plus récent Global Internet Phenomena Report de la firme de solutions de gestion de réseaux Sandvine. Bien qu’il s’agisse de données mondiales pour 2019, on y constate que…

« …YouTube, Netflix et Facebook représentent à eux seuls près de 25 % du débit Internet descendant mondial. Pour l’ensemble du streaming vidéo [sic], le chiffre se situe à près de 61 %. La visite de pages Internet génère quant à elle environ 13 % du trafic descendant. En temps normal, les réseaux sécurisés et les VPN représentent 1,6 % du trafic, mais avec l’explosion du télétravail, il est fort à parier que ce chiffre soit à l’heure actuelle plus élevé. Une partie relativement faible de la bande passante est utilisée par Spotify, Deezer & Cie. : seulement 0,4 %. » [Tristan Gaudiaut, 2020; notre emphase]

On peut présumer que les besoins de télécommunications et de divertissement vidéo associés aux mesures de confinement feront également exploser ce chiffre de 61 % en 2020.

Source: Gaudiaut, Tristan, “Le streaming vidéo représente 61 % du trafic Internet“, Statista, 23 mars 2020.

S'ennuyer de son campus et le reconstruire dans Minecraft
Les médias traditionnels à la rescousse des universités marocaines

À propos de l'auteur

Jean-Sébastien Dubé

Jean-Sébastien Dubé

Jean-Sébastien Dubé est coordonnateur de la veille et de la gestion des connaissances au SSF. C'est également le rédacteur en chef de L'éveilleur. De par ses fonctions, il se doit d'être touche-à-tout, mais il s'intéresse particulièrement à l’identification et au développement de compétences transversales (numériques et humaines), aux caractéristiques des nouvelles clientèles étudiantes, aux nouveaux espaces d'apprentissage, aux nouvelles formes de certification, ainsi qu'à l’intégration de récits à la formation.

Laisser un commentaire