Plusieurs façons d’expliquer sa recherche selon l’interlocuteur

Voici dans une vidéo de 9 minutes une magnifique démonstration de diverses façons d’expliquer l’objet d’une recherche selon le public auquel on s’adresse par le neuroscientifique Bobby Kasthuri :

  • un enfant de 5 ans,
  • un jeune de 13 ans,
  • une étudiante de premier cycle,
  • une étudiante aux cycles supérieures en neurosciences,
  • un entrepreneur en neuroscience.

La vidéo met en évidence plusieurs phénomènes :

  • plus le niveau d’expertise de l’interlocuteur augmente, plus la valeur d’une image, animée ou pas, diminue;
  • plus le niveau d’expertise de l’interlocuteur augmente, plus le recours à du jargon, dont les abréviations, s’accroît.

À votre avis, à quel type d’interlocuteur ressemble le commun des mortels?  Celui-là même auquel s’adresse l’exigence du vulgarisation faite aux chercheurs?

Source – Crotty, David.  Different Levels of Complexity Require Different Communications Strategies.  The Scholarly Kitchen.  10 mars 2017.

Les sciences humaines numériques vues par trois professeurs : rapport d'étonnement
Si la formation désapprend la créativité et l'innovation, comment les raviver en classe?

Exprimez-vous !

*