Rapport sur la couverture médiatique de l’enseignement supérieur au Canada

Rapport paru le 6 décembre 2016 sur le site du Conseil ontarien de la qualité de l’enseignement supérieur et relayé par Jean Grisel, veilleur pour la Conférence des présidents d’universités en France…

« Dans le cadre de la présente étude, nous avons examiné l’évolution de la couverture de l’éducation postsecondaire au Canada par les médias nationaux au cours des 15 dernières années. Nous avons utilisé des techniques informatisées d’analyse de textes pour analyser un ensemble de données contenant environ 500 000 articles de presse concernant l’EPS [Éducation post-secondaire] et provenant de 15 sources canadiennes, régionales et nationales. Nous avons étudié huit principaux sujets de couverture : coût, effectif étudiant, compétences et formation, recherche, questions liées au travail, programmes et curriculums, politique gouvernementale et droits de scolarité. Nous avons également examiné la mesure dans laquelle le ton et la région donnent forme à la couverture médiatique.  » (Whyte et al., 2016, notre emphase)

Principales conclusions:

Généralités

  • La couverture de l’éducation postsecondaire par les médias canadiens diminue depuis le milieu des années 2000.
  • La couverture fluctue selon un modèle saisonnier qui coïncide avec l’année scolaire : elle est plus intense durant l’automne et l’hiver, et à son plus bas niveau durant l’été.
  • En plus des huit principales questions étudiées, notre analyse a permis de découvrir quatre autres pôles d’intérêt : bourses et prix, plagiat et questions juridiques, rôle sociétal et communautaire de l’éducation postsecondaire; sécurité sur les campus. [notre emphase]

Enjeux clés

  • La politique gouvernementale est au centre de la couverture.
  • Les changements en matière de politique, les budgets et les élections provinciales et fédérales augmentent la couverture de l’éducation postsecondaire.
  • La couverture des compétences et de la formation a augmenté depuis 1999, c’est le seul des sujets étudiés qui l’ait fait. [notre emphase]
  • La question des droits de scolarité est le sujet dont la couverture a le plus diminué, à l’exception d’une courte période au Québec durant les grèves étudiantes de 2012–2013.
  • Le ton de la couverture des questions liées au travail et des droits de scolarité est uniformément négatif.
  • La couverture du sujet des compétences et de la formation est uniformément positive. [notre emphase]

Différences régionales

  • Les questions liées au travail sont plus susceptibles d’être traitées par les médias en Ontario.
  • La question des droits de scolarité est plus susceptible d’être traitée au Québec.
  • Les événements provinciaux importants, telles la double cohorte en Ontario et les grèves étudiantes au Québec, influent sur les tendances de la couverture dans l’ensemble du Canada.

Il semble donc « payant » d’un point de vue de visibilité de parler de compétences et de formation dans les médias. La couverture est positive et elle augmente…

Source: Whyte, T., Beelen, K., Mierke-Zatwarnicki, A., Cochrane, C., et Loewen, P. (2016) Qu’est-ce qui se passe? Couverture médiatique de l’enseignement supérieur au Canada, Toronto, Conseil ontarien de la qualité de l’enseignement supérieur. [49 pages, PDF]

Le concept de Safe Space arrive au Québec francophone... avec le débat sur la censure
Contraste entre la vision du public et celle des universitaires sur le rôle de l'université

Exprimez-vous !

*