La malscience, en analogie avec la malbouffe

Brillante entrevue de Yanick Villedieu avec le biologiste, historien des sciences et journaliste, Nicolas Chevassus-au-Louis sur son livre Malscience, publié récemment aux éditions du Seuil.

malscience

Le mot malscience, un néologisme, fait écho à malbouffe : mauvaise qualité en production industrielle.  Selon l’auteur, la fraude n’est plus uniquement le fait de quelques brebis galeuses mais elle touche tout le troupeau et ce, sur un continuum qui va d’une pratique d’embellissement assez généralisée dans les labos à des actes de fraude de grande ampleur.  Or, il est très difficile de tracer une ligne qui permet de dire à quel moment l’embellissement devient inadmissible. Chevassus-au-Louis parle du cuisinage :

l’art montrer au moment de rédiger un article scientifique les expériences, les observations de la manière la plus favorable, la plus spectaculaire, la plus convaincante alors que dans la réalité tous les chercheurs le savent et le disent : les expériences sont souvent contradictoires, on n’arrive pas bien à les reproduire, etc.  L’article est une sorte de belle histoire qui raconte un recherche qui ne s’est jamais menée comme on raconte qu’elle s’est menée.

La malscience a-t-elle atteint une ampleur qui permettrait de la qualifier d’épidémique?   Une compilation de synthèses de différentes enquêtes anonymes sur l’intégrité en recherche réalisée par Daniele Fanelli, un chercheur italien qui a travaillé avec Yves Gingras de l’UQAM, révèle que 2 % des chercheurs admettent avoir falsifié ou fabriqué certains résultats de recherche.  La rétractation d’articles qui a connu un taux de multiplication de 10 % depuis 1975, surtout en sciences biomédicales.  Les revues prestigieuses comme Science et Nature, par exemple, sont touchées.  Les publications de fraudeurs fragilise le monde de la science.

L’entrevue enchaîne avec les causes ou facteurs fraudogènes: la malscience, dont la massification de la publication, et quelques pistes de solution, dont la « slow science ».  Au total, 16 minutes franchement instructives, nuancées et bien investies pour qui est préoccupé par ce sujet.

Articles connexes dans L’éveilleur

La crédibilité des articles scientifiques en cause

Des revues scientifiques prestigieuses, dont Nature, sont désormais équipées d’un logiciel de détection de plagiat

Les NIH reconnaissent qu’il y a une crise de reproductibilité des résultats des recherches en sciences biomédicales

Intégrité dans les articles scientifiques : cas d’inconduite en croissance

Source –
Chevassus-au-Louis, Nicolas en entrevue de Yanick Villedieu sur son livre Malscience – De la fraude dans les labos.  Les Années lumière.  Radio-Canada Première.  23 octobre 2016.

Rapport du Conseil supérieur de l'éducation sur l'état et les besoins de l'éducation 2014-2016
Les Québécois de 18-24 ans voient les diplômes anglophones et francophones comme plutôt équivalents

Exprimez-vous !

*