Les innovations de Netexplo: vidéo à partir de textes, imprimante à peau, scanner 3D, etc.

Veille purement techno, mais ces innovations rapportées par le magazine Les Échos arrivent de partout dans mes fils de nouvelles.  Science-fiction?  D’après les experts du Forum parisien Netexplo (dont Joël de Rosnay) qui ont choisi les 100 projets qui y ont été présentés du 26 au 28 mars, nous en serions plus près que l’on pense.  « Depuis 2007, cet observatoire met en lumière chaque année 100 innovations numériques venues de start-up, de centres de recherche ou d’universités du monde entier, et récompense les 10 jugées les plus prometteuses. […]Pour sa sélection, Netexplo s’appuie sur la veille d’une vingtaine d’universités prestigieuses (MIT Media Lab aux Etats-Unis, Technion en Israël…) et sur un réseau d’experts internationaux…» Voici 5 de ces lauréats:

  • Un moteur de recherche pour l’Internet des objets

L’internet des objets (caméras, thermostats, etc.) est en bonne partie invisible.  Le moteur de recherche Shodan en recense 450 millions. « Utilisé par les spécialistes de la sécurité informatique, il peut servir à mettre en évidence les vulnérabilités des objets connectés, et éventuellement à les pirater – ce qui lui a valu des articles alarmistes. » […] « Les personnes malveillantes qui veulent prendre le contrôle d’un objet à distance disposent d’outils bien plus discrets et plus puissants que le mien. »

  • BRCK, la brique qui veut connecter la planète

« Ce boîtier en plastique, de la taille d’une brique (d’où son nom), doit permettre de se connecter en 3G, 4G ou wi-fi dans n’importe quel pays, en s’adaptant automatiquement aux infrastructures locales… […] Muni d’une batterie, il a été pensé pour les pays en développement : c’est une start-up kényane, Ushahidi, qui l’a conçu et développé comme un projet « open source ». »

  • Une imprimante pour la peau artificielle

« Le projet SkinPrint , développé par des étudiants néerlandais, se concentre sur la fabrication de la peau, par exemple à destination des grands brûlés ayant besoin d’une greffe. […] L’idée est de prélever un échantillon de peau, d’en isoler les différents types de cellules et de les cultiver séparément avant de les imprimer. Pour l’heure, SkinPrint est encore un projet d’études, et ses inventeurs estiment qu’il faudra probablement deux ans avant d’obtenir une preuve de concept et encore des années avant d’aboutir à une peau implantable. »

  • Wibbitz transforme le texte en vidéo

« [T]echnologie permettant de convertir n’importe quel article de presse en vidéo courte, d’une à deux minutes. A partir des mots-clefs utilisés dans l’article, Wibbitz va chercher des images, des infographies voire de courtes vidéos dans sa base de données, ajoute un commentaire avec une voix off et met tout cela en forme automatiquement. […] [L]’information pourrait bien ne pas être la seule touchée : selon eux, la technologie Wibbitz est aussi transposable à l’éducation ou aux services. »

  •  Un scanner 3D dans chaque téléphone

« Les imprimantes 3D sont à la mode, et commencent à arriver chez les particuliers. Mais les scanners permettant de numériser en trois dimensions sont encore rares et souvent limités à des objets de petite taille. […] [S]olution astucieuse : utiliser les performances des smartphones les plus récents pour les transformer en scanners. Les images prises par la caméra sont associées aux coordonnées de l’appareil dans l’espace, mesurées grâce à ses capteurs (gyroscopes et accéléromètres). Résultat : il suffit de déplacer le terminal autour d’un objet pour que l’application transforme celui-ci en un fichier 3D, qui peut ensuite être imprimé ou intégré à un logiciel de réalité virtuelle.  »

Source: Georges, Benoît et Nicolas Reaultne, « Cinq innovations qui annoncent l’Internet du futur », Les Échos, 24 mars 2014

 

À qui revient la propriété intellectuelle des MOOC?
Nouveau livre présentant 20 cas de formation en ligne

Exprimez-vous !

*