L’onde de choc Wikipedia

Je fais du rattrapage.  Déjà avant mes vacances, je voulais vous signaler ce billet intitulé « L‘outrageuse domination de Wikipedia », mais j’ai manqué de temps.  Que les enseignants aiment ou non le phénomène, le chiffre avancé (« En janvier dernier, 97 % des internautes américains qui ont visité une encyclopédie en ligne l’ont fait chez Wikipédia ») est éloquent.  Le billet mentionne aussi que Microsoft laissera mourrir Encarta, son encyclopédie et que l’Encyclopédie Britannica recrute des lecteurs-rédacteurs.  Ce que j’avais lu à divers endroits.

Cela me donne l’occasion de vous présenter une nouvelle source fort chouette, c’est à dire le carnet Web du Devoir intitulé « Sismographe – Cultures en mutation » auquel collaborent plusieurs journalistes du quotidien indépendant, notamment Fabien Deglise, Paul Cauchon et Stéphane Baillargeon.  L’objectif du carnet est de « sonder les espaces culturels en mutation pour enregistrer les bouleversements en cours » et il y est question de l’impact de la technologie numérique sur les arts et la connaissance.  Du bonbon.

To Tweet or Not to Tweet - ajout
Les « C » iront-ils à l'université?

Commentaires

  1. Comme prévu, le « crowd-sourcing » fait ses victimes. L’intelligence collective aura éventuellement raison d’initiatives monolithiques semblables. On en voit d’ailleurs les ravages dans l’industrie journalistique ces dernières années, et on en verra aussi les retombées d’ici peu en lien avec la publication de volumes de référence… désuètes plus que jamais!

    Le rôle de l’enseignant doit changer: aucun enseignant ne pourra se fier sur le rappel de ses connaissances disciplinaires pour se tirer d’affaire devant un groupe d’étudiants, qui ne cherchent finalement qu’à être bien accompagnés dans leurs apprentissages.

Exprimez-vous !

*