Formation en ligne : des méta-analyses démontrent que la distance n’entrave pas la qualité de la formation; au contraire

Le U.S. Department of Education a publié une mise à jour de son rapport Evaluation of Evidence-Based Practices in Online Learning: A Meta-Analysis and Review of Online Learning Studies, une méta-analyse sur la qualité de la formation à distance qui a fait grand bruit lors de sa publication initiale en 2009. La mise à jour ne corrige que certaines erreurs de transcription découvertes après la publication, sans changer les conclusions générales de l’analyse (étude originale ici, mise à jour 2010 ). Une des conclusions qui a été largement reprise par divers médias lors de la publication originale en 2009 veut que la FAD mène à des apprentissages aussi valables que les cours en classe, voire même légèrement supérieurs. L’effet est plus ample dans la formation hybride (formation partiellement en classe combinée à la formation en ligne) L’explication tient au fait que les étudiants en formation en ligne consacrent généralement plus de temps à leurs activités d’apprentissages et sont exposés à plus de matériel ou d’activités que les étudiants en classe, ce qui n’est pas un effet direct de la distance ou des technologies utilisées. Certains médias ont omis cette nuance importante dans leurs articles (exemple du New York Times http://bits.blogs.nytimes.com/2009/08/19/study-finds-that-online-education-beats-the-classroom/). Bien entendu, la qualité de la conception pédagogique est une variable importante.

Une autre méta-analyse (1) réalisée par une équipe incluant des chercheurs de l’Université Concordia en 2004 arrive à une conclusion semblable, soit que ce n’est pas la distance ou la présence qui prédit le succès de la formation. La grande variabilité des résultats indique toutefois que le meilleur et le pire cohabitent : d’excellents cours en ligne compensent pour de piètres cours en ligne pour arriver à un portrait global assez neutre. Comment expliquer cette variabilité? La première étude que je mentionne dans ce billet spécifie certains facteurs qui influencent la qualité de la formation à distance, alors que les auteurs de la deuxième étude ont fait cette analyse dans un article distinct en 2007. J’y reviendrai dans un futur billet (je ne veux pas allonger indûment le présent article…).

Mais même sans identifier quels facteurs expliquent le succès ou l’échec d’une formation en ligne, une idée s’impose clairement : on ne doit pas dénigrer ni promouvoir la formation en ligne du simple fait qu’elle soit en ligne/à distance. Il faut plutôt juger au cas par cas sur les mérites de chaque cours ou programme.

—————
1) Bernard, R. M., Abrami, P. C., Lou, Y., Borokhovski, E., Wade, A., Wozney, L., Wallet, P. A., Fixet, M., & Huang, B. (2004). How does distance education compare with classroom instruction? A meta-analysis of the empirical litterature. Review of Educational Research, 74(3), 379-439.

Enseigner à l'aide de la virtualisation
La validité des cours offerts par StraighterLine

Exprimez-vous !

*