Le virus des fausses nouvelles : le remède passe par les compétences informationnelles

Les fausses nouvelles ont toujours existé.  En effet, canulars, erreurs, propagande et désinformation ne sont pas des phénomènes nouveaux.  Par contre, ce qui est nouveau, c’est la viralité des fausses nouvelles, qui fait qu’elles se propagent vite et largement.

Des exemples qui en disent long: depuis son arrivée à la Maison-Blanche, le président américain prononcerait plus de sept fake news par jour, selon le Washington Post. Du 1er au 11 novembre 2016, soit les jours précédant les élections présidentielles, les nouvelles bidon diffusées sur Twitter ont surclassé celles produites par des médias professionnels. Le Québec n’est pas en reste. D’ailleurs, l’un des plus importants sites de fausses nouvelles au monde, le World News Daily Report, est une création d’ici. On peut aussi penser à Mondialisation.ca, à Globalresearch.ca et au Journal de Mourréal, parodie du quotidien montréalais.

La situation des fausses nouvelles et de leur viralité est préoccupante à tel point qu’elle a fait l’objet d’un séminaire du Centre d’études sur les médias de l’Université Laval duquel découle un livre : Les fausses nouvelles, nouveaux visages, nouveaux défis. Comment déterminer la valeur de l’information dans les sociétés démocratiques sous la direction de Florian Sauvageau, Simon Thibault et Pierre Trudel.  Voici la table des matières du livre, à titre de mise en bouche , car le livre saura certainement tenter toute personne désireuse de mieux comprendre les nombreux angles de ce phénomène :

Pour Florian Sauvageau,

« L’approche la plus intéressante, même si elle ne donnera pas de résultats immédiats, est de faire en sorte que les programmes sur les médias dans les écoles soient étendus aux réseaux sociaux. Aussi, il faut donner au citoyen des outils pour qu’il puisse lui-même déceler le vrai du faux. Les gens doivent apprendre à décoder la source de l’information pour en évaluer la véracité et l’importance ».

Et ce décodage à la source, c’est une question de compétences informationnelles.  À développer le plus tôt possible, comme dans cette vidéo diffusée le ou autour du 11 février 2018 sur Facebook et intitulée Des enfants chasseurs de fausses informations.

Source

Dessureault, Matthieu.  La chasse aux faussetés.  Journal Le Fil – Actualités UL. 12 novembre 2018.

INTERNE: Entente Canada-Québec pour l'accessibilité à l'apprentissage numérique à Concordia
Former les futurs maîtres en tenant compte de l'intelligence artificielle

Exprimez-vous !

*