Défi majeur chez les travailleurs autonomes en TIC, la formation continue leur coûtera bientôt moins cher…

Les consultants en informatique sont parmi les travailleurs autonomes les mieux traités au Québec, un sort enviable certes, mais qui comporte des défis à relever aussi, dont notamment celui de la formation continue.  En effet, une étude  menée  par TechnoCompétences (le comité sectoriel de main-d’œuvre des technologies de l’information et des communications) met en évidence l’importance de ce défi.  En effet, sur 271 travailleurs autonomes interrogés, plus que la moitié (58%) considèrent la formation continue comme un défi majeur dans le secteur, le deuxième en importance (juste après celui du portefeuille client!).  Les fortes exigences des contrats qu’ils décrochent, ajoutées à la forte demande de main-d’œuvre qui caractérise le secteur des TIC et joue en faveur des travailleurs autonomes, leur  laissant ainsi peu de temps pour maintenir et parfaire leurs compétences et suivre des formations d’appoint.

Il ya donc un besoin de formation continue dans le domaine, et il y en aura toujours vu que les connaissances évoluent très rapidement dans ce secteur. Encore faut-il le combler…  Comment?  Pas de recette prête à porter, mais deux principaux facteurs à tenir en compte : le manque de temps chez ces travailleurs autonomes, et la nécessité d’un réseau de contacts pour la viabilité de leurs affaires.  L’offre de formation idéale pour cette cible serait une formation :

–           Très spécifique (58% constatent que leurs mandats font appel à des compétences de plus en plus spécifiques).

–          Dont la durée ne dépasse pas 10 jours (69 % des répondants consacrent 10 jours ou moins au développement de leurs compétences);

–          À prix accessible (61%  ne dépassent pas 1000$ par an, selon une enquête de l’AQIII de juin 2007).

A ce sujet, l’AQIII (Association québécoise des informaticiennes et informaticiens indépendants) a conclu de nombreuses ententes en vue de mettre à la disposition de ses membres des formations de qualité à des prix avantageux (on retrouve le CRIM, Technologia, Veridiom…).  http://www.technocompetences.qc.ca/files/Travailleurs%20autonomes.pdf¸

Formations de courte durée à bas prix  pour les professionnels en TIC 

En collaboration avec Techno-Compétences, l’Association Québécoise des informaticiennes et informaticiens indépendants (AQIII) vient de lancer un  programme de formation de courte durée qui est subventionné par Emploi-Québec. Il s’agit de formations flexibles, offertes dans différentes régions du Québec et à coût très bas.

L’offre s’adresse essentiellement aux professionnels des TIC qui désirent mettre à jour leurs connaissances, ainsi qu’aux travailleurs autonomes qui voudraient élargir leurs offres de services.  Le nombre d’heures et les prix varient d’un établissement à un autre. Parmi les établissements qui offrent de telles formations, on retrouve entre autres l’Institut des technologies de l’information, les Cegeps de Rosemont, du Vieux-Montréal et de Limoilou…  Ainsi que l’Université de Laval dont les formations offertes ne sont pas techniques. Les prix quant à eux sont de 1 à 2 $ l’heure!

http://www.technocompetences.qc.ca/files/formation_continu_aqiii.pdf

[Par Jihad Tichioui, aide technique étudiante préposée à la veille]

Interne : CRIM et UQAM : un co-branding
L'apprentissage virtuel : c'est maintenant qu'il faut y penser!

Exprimez-vous !

*