Le Centre Laurent-Beaudoin (Faculté d’administration de l’UdeS) offre une formation sur mesure à des employés de chez Cossette

Le Centre Laurent-Beaudoin, rattaché à la Faculté d’administration de l’Université de Sherbrooke, participera au démarrage du projet de premier observatoire marketing en français en Amérique créé par l’agence de publicité et de communication Cossette.

Pour ce faire, le Centre Laurent-Beaudoin offrira « des formations en stratégie de l’intelligence d’affaires, en management ainsi qu’en marketing. Cette entente permettra aux participants de l’Observatoire de bénéficier de l’expertise des chercheuses et chercheurs universitaires de l’UdeS en plus de se voir créditer des formations de 2e cycle par l’institution sherbrookoise. »

Directeur du Centre Laurent-Beaudoin, Michel Pérusse se dit très heureux de s’associer ainsi à une entreprise de grand renom comme Cossette « afin de définir avec elle une vision pertinente et exportable de l’avenir du marketing made in Québec ».

Composée de quatre conseillers de Cossette et d’une cadre de Citoyen Optimum, autre entreprise de relations publiques,  la première cohorte de l’Observatoire abordera la thématique « En 2025, magasiner, ce sera quoi? ». En plus des formations, les participants se réuniront également devant des experts dans le domaine et devront « leur présenter un livre blanc avec leurs conclusions et propositions ». Benoît Bessette, vice-président de Cossette, souhaite ainsi développer chez son personnel « un savoir marketing en français qui permettra à l’agence de se différencier de ses concurrents et de démontrer à ses clients sa proactivité ».

« L’UdeS sera partenaire pour toute la durée du programme alors qu’une seconde cohorte sera mise sur pied en septembre pour travailler sur une nouvelle thématique. Cossette, qui finance ce projet de formation, affirme qu’il s’agit du seul projet de ce genre en Amérique du Nord. »

Par ce type d’entente, on voit apparaître un exemple probant de formation à la carte où une entreprise en plus de la défrayer complètement, oriente aussi directement les sujets abordés, le personnel enseignant appelé à y contribuer ainsi que les conférenciers souhaités.

Source : FORTIN, Reno. « L’UdeS formera des employés de la firme de publicité Cossette », article paru dans le bulletin électronique Nouvelles UdeS, 9 mai 2012.

Avons-nous une éthique pédagogique pour faire participer les étudiants en ligne ?
Interne : La Faculté d’éducation permanente de l’Université de Montréal s’intéresse aux baccalauréats

Exprimez-vous !

*