Usage de la visioconférence en enseignement (Académie de Montpellier)

« Peu coûteuse, [la visioconférence] apporte des contributions authentiques et permet de modifier le champ scolaire habituel. Elle semble aussi plaire à ceux qui l’utilisent : « il y a quelque chose de fascinant dans cette technologie, c’est de la téléportation qui permet d’être à la fois à New York, à Londres et à Montpellier », affirme Frédéric Woillet, directeur adjoint à la MATICE.

Depuis 2006, l’Académie de Montpellier expérimente la visioconférence; elle compte actuellement une soixantaine de points de visioconférence. Pour elle, l’outil, qui est « abordable et non luxueux », lui permet d’améliorer la communication entre les villages éloignés de l’Académie. Pour gérer la visioconférence, elle utilise un portail, qui permet de voir la visibilité sur les usages, comme la disponibilité des salles et des participants, consulter les enregistrements, etc. Elle travaille actuellement sur « visiothèque », permettant de regrouper une liste d’experts qui pourront intervenir lors d’un cours en classe.

Si la visioconférence donne lieu à des expériences uniques, elle doit cependant être bien préparée. Plusieurs critères, techniques et pédagogiques, sont en effet à considérer. Il importe de connaître ses objectifs d’apprentissage, d’identifier des partenaires, d’établir des règles de communication à l’avance, définir des procédures pour prévenir et traiter les problèmes techniques, etc. »

Source : Houle, Catherine, « Usage de la visioconférence en enseignement », Infobourg, 23 juin 2011

Interne : Les programmes de formation alliant travail et études : résultats d’une recherche de l’HEQCO
Facebook introduit la vidéoconférence en partenariat avec Skype

Exprimez-vous !

*