Digital Humanities : définition, traduction

Une autre expression avec l’adjectif Digital envahit la littérature en éducation : Digital Humanities.

Selon Wikipedia, Digital Humanities est un champ d’études, de recherches et de formation à la jonction de l’informatique et des sciences humaines et l’un se ses principaux buts serait l’introduction et l’utilisation de technologies numériques dans leurs activités de recherche et d’enseignement.  Mais, comme le rapporte le site Scholarly Communication Program,

The definition of the digital humanities, or “humanities computing,” remains contested. Digital humanities scholars are a diverse group whose work is the result of cross-pollination among humanities scholarship, computer science, and digital media. Many well-known digital humanities projects apply tools borrowed from computer science—such as data-mining or geographic information systems—to works of literature, historical documents, and other materials traditionally in the domain of the humanities.

Au début, on disait Computer Humanities en raison du recours aux outils informatiques pour faire de la recherche en sciences humaines.  Mais l’évolution de l’informatique a mené à des outils et à des applications outils de plus en plus sophistiqués dont la pénétration dans nos vies les a rendus pratiquement indispensables et parfois « invisibles ».  Il ne s’agit plus d’ordinateur (computer) mais de technologies exploitant le calcul numérique, d’où l’emploi du numérique.

Quant à traduire cette expression en français, le CRSH (Conseil de recherche en sciences humaines du Canada) l’a traduit par sciences humaines numériques dans un entretien avec Tom Jenkins, président exécutif et stratège en chef de Open Text Corporation, directeur du centre d’excellence fédéral Corridor for Advancing Canadian Digital Media (CACDM), et membre du conseil d’administration du CRSH.   Stéphane Pouyllay, ingénieur de recherche au CNRS (Centre national de la recherche scientifique en France), est spécialisé en Digital Humanities, qu’il traduit par humanités numériques.  Traduction typiquement française mais nettement insatisfaisante pour le Québec francophone, si soucieux de la qualité du français.  Toutefois, dans un billet sur son blogue modifié le 13 mai 2011, Pouyllay écrit […] dans le monde des sciences humaines et sociales numériques (cette expression fait encore débat pour la version française du terme digital humanities) […].

On retrouve le qualificatif Digital est partout : Digital literacy, Digital natives, Digital age, Digital humanities, Digital Campus,  Digital Library, Digital Studies, Digital Sciences, Digital Engineering…

Le futur sera numérique ou ne sera pas !  [NDLR : Bien que je n’aie trouvé aucune référence sur Google comme quoi la phrase précédente avait été utilisée précédemment, je suis convaincue qu’elle l’a été…  Est-elle pour autant plagiée ?]

Sources (toutes consultées le 17 juin 2011) :

Avantages et défis de l'utilisation des portables en classe à l'université
Vidéos éducatives : du nouveau pour le GRICS en septembre

Exprimez-vous !

*