Formation en entreprise ou en milieux éducatifs : toujours au préalable des objectifs pédagogiques!

Qu’on parle de formation à distance dans un milieu scolaire ou dans un milieu de travail, Christine Vaufrey rappelle dans son article du 7 septembre 2010 de Thot Cursus un principe de base qui malheureusement semble parfois se perdre.  Il s’agit de l’incontournable besoin d’établir clairement, pour l’élève comme pour l’enseignant, les objectifs pédagogiques recherchés par la formation, et ce, au départ de la transmission des connaissances jusqu’à leurs évaluations. Cette observation fondamentale a d’abord été faite par dans un article de eLearning News du 30 août 2010 où l’on déplore que beaucoup d’argent soit investi en eLearning, mais que l’on ne compte encore que peu d’histoires à succès. Mme Vaufrey démontre notamment la différence importante des objectifs entre les deux contextes de formation. En voici les grandes lignes telles qu’elle les a traduites :

« En entreprise, l’apprentissage :

  • est un moyen pour améliorer les performances des employés à un moment donné. Les besoins de formation changent avec le temps;
  • se dispense idéalement à petites doses, est intégrée à la journée de travail;
  • est orientée vers les compétences, il s’agit donc prioritairement d’entraînement (training);
  • est liée à la progression d’une carrière;
  • encourage la collaboration entre collègues;
  • ne peut être évaluée directement (ie : qu’ont-ils appris ?), est toujours évaluée indirectement (ie : que savent-ils faire grâce à cette formation?). »

« Dans les milieux académiques, l’apprentissage :

  • est axé sur l’acquisition de savoirs, qui constituent les buts de l’enseignement;
  • se réalise au travers différents canaux, toute la journée;
  • se base sur un programme qu’il faut connaître, c’est la priorité;
  • est planifié longtemps à l’avance et peu personnalisé;
  • n’encourage pas la collaboration, en tout cas pas au moment de l’évaluation, qui est très largement individuelle;
  • est évalué directement, via des examens. »

« Bref, en éducation, on parle des choses, alors qu’en formation, on apprend à les faire. D’où l’incompréhension qui teinte souvent les tentatives de dialogue entre formateurs et enseignants, entre élèves et apprentis… »

Pour aider à y voir plus clair,  on remet  de l’avant la taxonomie de Bloom, psychologue de l’éducation, qui a défini six étapes dans le processus d’apprentissage et chacune de ces étapes doit être concrétisée par le biais de verbes d’action. En prenant le temps de réfléchir à ces besoins et à ce qu’on veut véritablement que la formation apporte, on se donne les moyens de mieux cibler par quelles voies on doit procéder.

On peut dire en conclusion que même si les moyens d’apprentissage évoluent, qu’ils soient crayons ou souris, livres ou documents pdf, les fondements de la réflexion pédagogique restent les mêmes et ne doivent pas être perdus de vue.

Source : Vaufrey, Christine, « Les objectifs pédagogiques en formation à distance », Thot Cursus, 7 septembre 2010.

Conférence de Guy Rocher sur l'avenir de l'université
Une école où l'on joue tout le temps

Commentaires

  1. Catherine Vallières a écrit:

    Je suis bien d’accord. La taxonomie de Bloom m’a été très utile dans une vie antérieure, lorsque j’accompagnais le développement de formations en ligne. La définition des objectifs visés, étape vue comme étant une formalité, exigeait invariablement un travail de réflexion soutenu, les formateurs réalisant rapidement l’importance de « cibler juste » pour mettre en place une formation cohérente… et réaliste.
    Or, la taxonomie a été révisée depuis, pour tenir compte du contexte numérique. Les billets de Brigitte Belzile me semblent particulièrement intéressants à cet effet, de par la traduction qu’elle en fait et les déclinaisons qu’elle propose.
    Objectifs (sous forme de verbes d’action): http://belzileconseil.blogspot.com/2010/03/les-objectifs-pedagogiques-bloom-lere.html
    Stratégies pédagogiques associées: http://belzileconseil.blogspot.com/2010/06/objectif-et-strategie-comment-les.html

    • Sylvie a écrit:

      De fait, la taxonomie de Bloom est toujours d’actualité malgré tous les progrès technologiques. Le tableau des verbes à utiliser m’a également plusieurs fois servi de document de référence dans mes premières années d’enseignement.

Exprimez-vous !

*