Doit-on encore utiliser PowerPoint en 2010 ?

Dans un article très bien documenté, Brigitte Belzile (@bbelzile), fait état de ses lectures sur les capacités de mémorisation des individus. Elle propose ainsi quelques trucs pour communiquer efficacement devant public.

  • Premièrement, elle suggère d’éviter de trop parler. Parfois, en désirant trop en dire, l’auditoire risque de ne plus suivre.
  • Deuxièmement, il faut gérer l’information à la fois de façon visuelle et orale :
    « Il s’agit de concevoir les diapositives de façon à utiliser le cortex visuel pour s’assurer que les gens écoutent vraiment ce que je dis. »
  • Enfin, il faut faire travailler l’auditoire :
    • Leur demander de deviner les interrelations entre les éléments illustrés;
    • Montrer un graphique et leur faire deviner la direction que prendront les données;
    • Utiliser l’image pour déclencher une discussion.

Dans ses remarques à propos des études consultées, l’auteur conclut par une réflexion à l’égard à son utilisation de PowerPoint :

« Mettre du contenu dans des diapositives, c’est très facile. Mais repenser chaque diapositive pour qu’elle ne devienne pas source de distraction ou d’ennui, ce n’est pas toujours une mince affaire. »

Téléprésence ou vidéoconférence
Enseigner aux infirmières en région: une expérience de l'Open University au Royaume-Uni

Commentaires

  1. Eric Chamberland a écrit:

    Ça recoupe les idées de la formation que je prépare pour le 4 mai. Content d’ajouter cette source supplémentaire! Merci Alain.

Exprimez-vous !

*