Universités Canada répond au décret des États-Unis d’interdire l’entrée des ressortissants de sept pays

Les universités canadiennes sont très préoccupées par le récent décret promulgué par les États-Unis empêchant les ressortissants de sept pays majoritairement musulmans d’entrer aux États-Unis pour une période de 90 jours. À cet effet, Universités Canada appuie l’appel lancé par l’American Association of Universities pour mettre fin à cette interdiction « le plus rapidement possible ».

Universités Canada ne commente habituellement pas les décrets promulgués par des pays étrangers. Elle le fait aujourd’hui en raison du réel obstacle que pose celui-ci pour la libre circulation des personnes et des idées, ainsi que pour les valeurs de diversité, d’inclusion et d’ouverture qui sont caractéristiques de sociétés saines et vigoureuses.

Universités Canada appuie également la récente déclaration du premier ministre Trudeau précisant que le Canada continue d’accueillir « ceux qui fuient la persécution, la terreur et la guerre […] indépendamment de leur foi. La diversité fait notre force ».

À propos d’Universités Canada
Porte-parole des universités canadiennes au Canada et à l’étranger, Universités Canada représente les intérêts de 97 universités canadiennes publiques et privées à but non lucratif.

Sources :

Déclaration en réponse au décret des États-Unis, Universités Canada, 29 janvier 2017.

AAU Urges Quick End To Administration Order Barring Returning Students And FacultyAssociation of American Universities, 28 janvier 2017.

APLU Statement on Trump Administration’s New Order Temporarily Banning Citizens of Seven Countries from Entering U.S., Association of Public and Land-grant Universities (APLU), 28 janvier 2017.

L’enseignement et la recherche : la France a-t-elle les milliards jugés nécessaires ?
La mouvance populiste inquiète et confond les universitaires

Exprimez-vous !

*