Le Sénat français sensibilisé à la lutte au plagiat universitaire

Marie-Christine Blandin, du parti Europe Écologie Les Verts, est sénatrice du Nord depuis 2001 et Présidente de la commission de la culture, de l’éducation et de la communication.  Elle a son propre site Internet où elle a publié le 27 mars dernier une lettre dans laquelle elle s’engage à sensibiliser les rapporteurs et la ministre, afin de trouver les meilleures dispositions pour faire face au plagiat dans les travaux de recherche.

Cet engagement, elle l’a pris après avoir rencontré des universitaires impliqués dans la lutte contre le plagiat des travaux de recherche. Catherine Cremieu-Petit (enseignante Paris 5 à la retraite), Jean-Noël Darde (maître de conférence, Université Paris 8 – voir son blog “Archéologie du copier-coller”) et Alain Quemin, membre du Conseil Scientifique de l’Université Paris 8, sont parmi les initiateurs d’une pétition : “Refusons de fermer les yeux sur le plagiat dans la recherche”, également déposée comme contribution aux Assises de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche.

Ces universitaires ont plaidé pour une instance universitaire centralisée, chargée de traiter les affaires de plagiat qui impliquent des enseignants chercheurs.  Les thèses suspectes, au vu d’un faisceau convergent de doutes, devraient pouvoir y être examinées.

L’idée d’une instance centralisée pour traiter des cas d’inconduite en recherche, dont le plagiat fait partie, arrive en France, mais elle a déjà été soulevée au Royaume-Uni, au Canada, en Australie…  à chaque fois, il s’agit de disposer d’une instance indépendante qui permettrait de libérer les universités du dilemme (nœud gordien) dans lequel les place chaque allégation de plagiat : protéger leurs professeurs ou protéger la valeur de leurs diplômes.

 Source –  Maisonneuve, Hervé.  Le sénat enfin intéressé par le plagiat universitaire… mais des lobbies tolérant le plagiat existent.  Rédaction médicale et scientifique (blogue).  8 avril 2013.

 

Interne: des points de vus français et belge sur les MOOC
Interne: les relations chinoises de l'UdeM

Exprimez-vous !

*