Une approche non traditionnelle pour contrer le plagiat

Le professeur invité du Département d’anglais de l’Université de South Florida, Jeff Karon, présente son approche pour contrer le plagiat dans un article du Chronicle of Higher Education sur la question.   Le premier travail à remettre qu’il demande à ses étudiants consiste en une lecture d’un ensemble de ressources sur le plagiat existant sur le Web qui a été assemblées par des experts en la matière, dont

Le professeur insiste auprès de ses étudiants pour qu’ils lisent attentivement les listes À ne pas faire et À faire de Carbone et qu’ils explorent la liste des ressources de Leland.

Le choix de ces ressources n’est pas banal, car il s’agit de deux auteurs qui ont été déçus des approches standard pour prévenir le plagiat et la malhonnêteté académique et suggèrent à leurs collègues professeurs leur propres approches pour contrer le plagiat.  Les deux auteurs associent le plagiat aux compétences informationnelles et rédactionnelles.  Selon Karon, les étudiants gagnent à lire ce que des experts écrivent à des professeurs sur les manières de lutter contre le plagiat, car cette lecture les place dans un point de vue pédagogique.

Par ailleurs, Karon fait faire un autre travail sur le plagiat à ses étudiants : il leur demande de télécharger un travail gratuit (sur un thème de leur choix) d’un site spécialisé dans ce genre d’offres et il leur demande d’en évaluer les forces et les faiblesses.  Curieusement, les étudiants réalisent que rarement un travail gratuit est satisfaisant : soit il est insatisfaisant (piètre qualité) par rapport à ce qu’eux-mêmes auraient pu produire, soit il est trop calé et alors, il devient évident qu’ils n’auraient pu l’écrire. De plus, ce type de travail permet au professeur de faire savoir à ses étudiants qu’il connaît l’existence de ce type de ressources sur le Web.

Source :

Karon, Jeff, « A Positive Solution for Plagiarism », The Chronicle of Higher Education, 18 septembre 2012.

Savoir écrire dans sa discipline participe de la solution antiplagiat
Avant d'intégrer les médias sociaux à la formation : les connaître et s'inscrire dans un paradigme constructiviste

Exprimez-vous !

*