Organisation du regroupement des 15 grandes universités de recherche canadiennes (U-15)

Le 30 mai dernier, Peggy Berkowitz publiait dans Affaires universitaires un article sur l’organisation du groupe U-15 composé de 15 grandes universités de recherche du Canada*.  La création de ce groupe avait fait l’objet d’une dépêche antérieure (« Schisme entre les grandes et les moins grandes universités de recherche »).

Selon la première PDG du U-15, Suzanne Corbeil, U-15 entend devenir une organisation officielle et un « porte-parole énergique » […] sur les préoccupations, les possibilités et les enjeux particuliers aux grands établissements de recherche.  Dans les premiers projets du groupe, on retrouve la définition de ce qui rassemble ces 15 universités et la mise en commun des données relatives à la recherche que les établissements membres font et ce, entre autres choses, afin d’informer la population du fruit des recherches.

Lorsqu’on lui a demandé si certains membres de l’AUCC étaient préoccupés du fait que le groupe U-15 ferait pression pour une partie seulement des universités canadiennes, Mme Corbeil a répondu : « la marée montante soulève tous les bateaux ».

« Nous n’avons pas l’intention de nuire à quelque autre groupe du secteur que ce soit, nous souhaitons seulement attirer l’attention sur les enjeux qui nous importent le plus. Je comprends que […] certains établissements de petite taille puissent trouver que notre voix est forte et que nous attirons trop d’attention, mais le financement fédéral est déjà principalement consenti aux établissements axés sur la recherche. Il s’agit donc principalement d’influencer l’orientation politique vers ce qui aura le plus d’impact pour notre groupe. Je ne nie pas leurs préoccupations, mais je crois qu’il faut considérer notre voix comme complémentaire à celle des autres établissements, et non comme une voix concurrentielle. »

*      Les universités autodésignées du U-15 : Université de l’Alberta, Université de la Colombie-Britannique, Université Laval, Université McGill, Université McMaster, Université de Montréal, Université Queen’s, Université de Toronto, Université de Waterloo, Université de Western, Université de Calgary, Université Dalhousie, Université d’Ottawa, Université du Manitoba et Université de la Saskatchewan

Sources: 

Berkowitz, Peggy.  Suzanne Corbeil à la tête du groupe U-15.   Affaires universitaires.  27 mars 2012.

Berkowitz, Peggy.  Le groupe U-15 s’organise officiellement.   Affaires universitaires.  30 mai 2012.

 

Interne : Quel marché pour les MOOCs?
France : la part des étudiants internationaux dans la population étudiante

Exprimez-vous !

*