Schisme entre les grandes et les moins grandes universités de recherche

La revue Affaires universitaires publie aujourd’hui 12 septembre 2011 un article de Léo Charbonneau « Nouvelle alliance des vice-recteurs à la recherche des universités canadiennes de petite taille – L’objectif, mettre en commun les ressources et les pratiques exemplaires des universités de recherche de petite taille » (en anglais : Research vice-presidents of smaller Canadian universities form new alliance – Group will pool resources and share best practices of small universities committed to research).

Il y a quelque temps que la rumeur suivante court : les grandes universités de recherche canadienne souhaitent être le creuset d’une concentration du soutien financier à la recherche et, à cette effet, unir leurs voix pour un meilleur lobbying.   Qui sont ces grandes universités ?  Ce sont des universités qui se qualifient de leaders en recherche en raison du montant de financement en recherche – le montant le plus bas étant 126M$ .  Elles sont, depuis juillet 2011, au nombre de 18 : Alberta, UBC, Calgary, Dalhousie, Laval, Manitoba, McGill, McMaster, Montréal, Ottawa, Queen’s, Saskatchewan, Toronto, Waterloo et Western Ontario.  On les appelle U15 (avant : G10, G13).  Comme dirait un collègue d’une autre université, il s’agit d’un regroupement « autoproclamé ».  ON peut en savoir plus sur Wikipedia à U15.   Il n’y a pas d’équivalent dans Wikipedia en français.

Il ne faut pas s’étonner que d’autres universités aient senti le besoin de se regrouper et de former l’Alliance of Canadian Comprehensive Research Universities (ACCRU).  Son objectif est de favoriser les discussions sur les enjeux auxquels font face les universités de plus petite taille et de permettre la mise en commun des ressources et l’échange de pratiques exemplaires entre collègues qui ont des vues similaires.  L’ACCRU compte pour le moment 19 membres :

L’Université de Sherbrooke ne se trouve ni dans le U15 ni dans l’ACCRU, pas plus que Concordia, l’UQAM, l’UQTR…

C’est à suivre, car il y a beaucoup d’argent en jeu…

Source :
Charbonneau, Léo, « Nouvelle alliance des vice-recteurs à la recherche des universités canadiennes de petite taille – L’objectif, mettre en commun les ressources et les pratiques exemplaires des universités de recherche de petite taille » (en anglais : Research vice-presidents of smaller Canadian universities form new alliance – Group will pool resources and share best practices of small universities committed to research) »,  Actualités – Affaires universitaires, 12 septembre 2011.

Le livre numérique pour l'enseignement des sciences : une édition plus régulièrement à jour
Plagier, moi ? Question de perception culturelle !

Exprimez-vous !

*