Fraude académique à l’UQO

Le Droit d’aujourd’hui (12 septembre 2014) publie un article intitulé Les cas de plagiat ont doublé à l’UQO.  Si ce titre est accrocheur, il n’est pas exact, car le journaliste Jonathan Blouin commet deux erreurs dans son article, erreurs que bon nombre de personnes commettent, y compris des collègues :

  • l’utilisation du terme plagiat pour différentes formes de triche (ou fraude académique).  Le plagiat est une forme de triche, au même titre que la falsification ou la fabrication d’informations; la substitution de personnes à un examen, l’accès à des informations non permises pendant un examen ou l’accès aux questions d’un examen avant l’évaluation, la collusion…);

plagiat_triche-2014-09

  • l’utilisation du copier-coller comme étant un acte de plagiat.  Copier-coller est une fonction géniale pour tout rédacteur qui désire appuyer ses propos par des citations et personne ne voudrait revenir à l’époque où il fallait réécrire tous les passages qu’on l’on désirait rapporter intégralement.  En soi, copier-coller n’est pas un acte de plagiat s’il y a attribution de la source.

La rigueur est de mise, car le sujet fâche (avec raison) et génère des émotions fortes, parfois suscitées par des propos sensationnalistes, qui nuisent souvent à l’appréhension du phénomène dans sa réalité et à l’identification de moyens efficaces de le contrer.

On peut lire dans l’article de Blouin que [d]es statistiques obtenues par Le Droit en vertu de la Loi sur l’accès à l’information démontrent que 593 étudiants ont comparu [au comité de discipline] depuis 2005, dont plus de la moitié au cours des trois dernières années. 2013 a été la pire année pour les fraudes de nature académique à l’UQO : 106 cas. Est-ce pire qu’ailleurs? Difficile à dire, car les institutions universitaires ont différentes pratiques en matière de comptabilisation des cas de fraude académique. En général, comme les articles sur ce sujet apparaissent lors de la rentrée, on peut s’attendre à d’autres articles sur le sujet dans les prochaines semaines.  Il sera intéressant de voir si les deux mêmes erreurs sont commises.

 

Source – Blouin, Jonathan. Les cas de plagiat ont doublé à l’UQO. Le Droit. 12 septembre 2014.

 

Les premiers MOOC de la TÉLUQ
Le développement durable et l'enseignement supérieur, vous avez dit?

Exprimez-vous !

*