Un peu de justice réparatrice dans le traitement des délits académiques

La professeure Martine Peters a posté sur la page facebook de son groupe de recherche sur l’intégrité académique, le GRIA, un lien vers un article sur trois institutions d’enseignement supérieur de l’Alberta qui recourent à des éléments de la justice réparatrice pour traiter des délits académiques.  En effet, l’Université d’Alberta, l’Université MacEwan et le NAIT […]